Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le ras-le-bol des chauffeurs du réseau Transdev

lundi 9 novembre 2015 à 6:18 Par Marie-Gaëtane Comte, France Bleu Paris

Caillassage de bus, agressions verbales et physiques. Pas une semaine en Ile de France sans que des conducteurs de bus ne soient agressés. A la fin du mois dernier, les chauffeurs du nord de l’Essonne du réseau Transdev, ont exercé leur droit de retrait suite à l’agression de l’un des leurs.

Bus caillassé
Bus caillassé © Radio France

Île-de-France, France

Il faut dire qu'en termes d’incivilités, et parfois même, de violences gratuites, les chauffeurs de bus sont aux premières loges. Xavier est chauffeur au sein du réseau TICE, 1er réseau de voyageurs en Essonne avec 18.000 usagers par jour, et des lignes qui traversent des quartiers dits difficiles, comme la Grande Borne à Grigny ou les Tarterêts à Corbeil. Il en a vu de toutes les couleurs.

Xavier garde le sourire quand il énumère les différentes agressions qu'il a subi. Il a été braqué avec une arme. Il y a les passagers qui taguent, ceux qui vident leurs poubelles en plein milieu du bus. Pour tous les conducteurs interrogés, la solution serait une présence policière renforcée. De son côté, la direction du réseau explique avoir mis en place de nombreuses actions de prévention. Quatre agents de prévention dans les écoles, une quarantaine de médiateurs dans les bus, et dit n’avoir recensé que deux agressions ces cinq derniers mois.  En moyenne, une trentaine d’incidents sont recensés tous les mois. Les incidents n'étant pas des agressions. 

Xavier, chauffeur de bus raconte ses mésaventures