Société

Le rassemblement contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes peut-être pas aussi calme que prévu

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan samedi 23 janvier 2016 à 7:22

Le rassemblement devant le palais de justice était calme
Le rassemblement devant le palais de justice était calme © Radio France - Marion Fersing

Le collectif des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes organise une "farandole itinérante" ce samedi après-midi dans le centre-ville de Nantes. Elle veut que ça se passe dans le calme, sans gêner les Nantais. Mais pas sûr que tout se déroule comme prévu.

Depuis que le rassemblement de ce samedi après-midi est annoncé, ce sont les mêmes mots qui reviennent : calme, pacifique. C'est en tous cas le souhait du collectif des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes qui l'organise (via ce lien, vous trouverez aussi le parcours de la farandole). 

Le principe fondamental d'une mobilisation collective a toujours été de laisser une empreinte dans la ville

Sauf que, sur Facebook, d'autres opposants se moquent de cette "farandole itinérante" qui ne doit pas laisser de traces. C'est le cas notamment du groupe Nantes révoltée. Pour lui, un rassemblement qui ne laisserait aucune trace est à peine croyable, une défaite avant même la mobilisation. Pour ses membres,  "le principe fondamental d'une mobilisation collective a toujours été de laisser une empreinte dans la ville, et de se faire entendre".

Même chose pour la Poudrière de l'Ouest, toujours sur Facebook, qui conseille "de ne pas faire attention à eux [aux organisateurs qui veulent le calme, ndlr] et de lutter de façon autonome".

Une manifestation de l'ultra-gauche au même moment et au même endroit

Et les craintes de débordements, elles sont aussi du côté du Tribunal administratif ! c'est dans ses argument pour confirmer l'interdiction aux supporters des Girondins de Bordeaux de venir encourager leur équipe à Nantes. Le risque de troubles à l'ordre public en marge de la manifestation contre Notre-Dame-des-Landes ce samedi est "augmenté par l'annonce, au même moment et dans les mêmes lieux, d'une manifestation de militants appartenant à l'ultra-gauche". C'est ce qui est écrit dans sa décision. 

Extrait de la décision du Tribunal administratif - Radio France
Extrait de la décision du Tribunal administratif © Radio France - Marion Fersing