Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le réacteur numéro 3 de la centrale de Cattenom vise les 40 ans

Mis en service au début des années 90, le réacteur numéro 3 de la centrale EDF de Cattenom (Moselle) est à l'arrêt depuis un mois en raison de la visite décennale. Enjeu, obtenir de l'autorité de sureté nucléaire (ASN) le renouvellement du permis d'exploitation pour dix nouvelles années.

Vue du haut de la salle des machines du réacteur 3 de la centrale EDF de Cattenom
Vue du haut de la salle des machines du réacteur 3 de la centrale EDF de Cattenom © Radio France - Thomas Lavaud

Check-up complet à Cattenom ! Jusqu'à 3.000 intervenants vont inspecter le réacteur 3 de la centrale mosellane dans le cadre de la visite décennale, débutée il y a un mois et prévue pour durer environ cinq mois encore. L'objectif du propriétaire, EDF, est d'obtenir la prolongation de dix ans de l'autorisation d'exploitation délivrée par l'autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Objectif 40 ans

En plus de contrôler l'état de ce réacteur de 1.300 watts, ce chantier doit permettre sa rénovation et sa modernisation. EDF lui consacre 200 millions d'euros, issus des 49 milliards prévus dans le cadre du "grand carénage", projet visant à améliorer la sûreté et à poursuivre le fonctionnement des réacteurs du parc nucléaire au-delà de 40 ans. 

Cette visite décennale est la troisième effectuée sur ce réacteur. En cas de feu vert des autorités, il attendrait donc les quarante années d'exercice.

18.000 opérations programmées

Après l'inspection, en février, de la cuve à l'aide d'un robot immergé équipé de bras articulés, le changement du rotor de l'alternateur est l'une des 18.000 activités programmées. "L'alternateur est constitué d'une partie fixe, et d'une partie qui tourne à l'intérieur : le rotor et c'est ainsi que l'électricité est produite, explique le directeur de la centrale, Jérôme Le Saint. Le rotor est parti pour inspection et on va le remplacer par un rotor rénové en atelier par General Electric, ex-Alstom."

Ouvrier intervenant dans le cadre de la visite décennale du réacteur numéro 3 de la centrale EDF de Cattenom
Ouvrier intervenant dans le cadre de la visite décennale du réacteur numéro 3 de la centrale EDF de Cattenom © Radio France - Thomas Lavaud

Le rotor est actuellement examiné pour vérifier s'il résiste bien à la chaleur, qui peut être importante. La pièce, lourde de 240 tonnes et grande de 25 mètres sera prochainement soulevée à l'aide de deux ponts. Deux équipes d'une trentaine d'agents gèrent ce chantier.

La centrale de Cattenom a produit 31 milliards de kilowatts/heure en 2020, ce qui représente 70% de la consommation d'électricité de la région Grand-Est, ou l'alimentation permanente en électricité de 3 millions de foyers. 

La centrale de Cattenom emploie 1.300 salariés EDF et 750 salariés permanents d'entreprises prestataires.
La centrale de Cattenom emploie 1.300 salariés EDF et 750 salariés permanents d'entreprises prestataires. © Radio France - Thomas Lavaud
Choix de la station

À venir dansDanssecondess