Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le recensement 2019 débute pour cent communes manchoises

mercredi 16 janvier 2019 à 20:16 Par Pierre Coquelin, France Bleu Cotentin

Ce jeudi, le recensement 2019 est lancé dans cent communes du département de la Manche : ça représente 52.140 logements à prospecter pour 243 agents sur tout le territoire.

Recrutés en novembre, 18 agents vont assurer le recensement à Cherbourg-en-Cotentin
Recrutés en novembre, 18 agents vont assurer le recensement à Cherbourg-en-Cotentin - Jean-Michel Enault

Manche, France

A peine l'Insee a-t-elle publié ses derniers chiffres fin décembre que c'est déjà reparti pour un tour : le recensement 2019 débute ce jeudi dans cent communes de la Manche. Pour les 243 agents recenseurs mobilisés pendant un mois, ça représente 52.140 logements à couvrir

Parmi les communes concernées dans le département, Romagny-Fontenay, dans le Mortainais, 1.387 habitants selon le dernier recensement effectué en 2014 (2017 pour Fontenay). Le maire André Bouillault a du s'organiser : "nous avons embauché trois personnes du secteur pour effectuer le comptage", ce qui fait environ 250 à 300 logements par agent. 

Recensement en ligne privilégié

Un recensement tous les cinq ans pour les villes de moins de 10.000 habitants. Pour Cherbourg-en-Cotentin, comme pour chaque commune de 10.000 habitants et plus, seuls 8% des logements sont recensés chaque année. ça représente 3.500 foyers tirés au sort par l'Insee. Les habitants ont déjà été avertis : ils ont reçus une lettre quelques jours auparavant. Parmi les recenseurs, il y a des habitués, comme Florence, 56 ans. C'est sa seizième campagne. "La première, je l'ai faite en 1982", confie celle qui va s'occuper du secteur de Tourlaville jusqu'au 23 février. "Il s'agit d'un _formulaire classique_, avec un bulletin de logement, et autant de feuilles que d'habitants dans le foyer. Sinon, on peut aussi faire la démarche par internet, via un identifiant et un code", ajoute-t-elle. 

Le recensement en ligne est vivement encouragé : gain de temps, moins de papiers... Sur l'agglomération cherbourgeoise, les 18 agents ont environ 200 logements chacun à prospecter. Recrutés en novembre, ils ont suivi une formation. "Si la personnes n'est pas là au premier passage, l'agent laisse un avis dans la boîte aux lettres, avec ses coordonnées. Sinon, il repassera plusieurs fois au domicile", explique Anne Kermonnach, conseillère technique vie civique à Cherbourg-en-Cotentin. Les données sont anonymes et sont ensuite fournies à l'Insee. A noter que les agents recenseurs sont tous munies d'une carte. A Cherbourg-en-Cotentin, pour un mois de recensement, ils sont rémunérés chacun à hauteur de 1.000 euros net. 

Important pour l'aménagement du territoire

Ce recensement, c'est un enjeu pour les municipalités, notamment pour l'aménagement du territoire : la construction de logements, les écoles, les maisons de retraite, etc. "Savoir où il faut mieux faire, quels nouveaux équipements. C'est aussi sur ces chiffres que s'appuie une partie des dotations financières de la collectivité. Donc, c'est aussi dans notre intérêt que de ne pas oublier d'habitants, car ce serait une perte financière pour nous", commente Nicolas Vivier, adjoint en charge de la citoyenneté.

La procédure de recensement prend en moyenne une vingtaine de minutes pour un couple et deux enfants (parfois, ça peut même être plus rapide).