Société

Le refuge qui chouchoute les chats à Saint-Etienne

Par Sophie Constanzer, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 7 août 2015 à 15:56

Chat 4
Chat 4 © Radio France - Sophie Constanzer

Pour ce samedi 8 août, journée mondiale du chat, France Bleu Saint-Etienne Loire a visité le refuge de la Compagnie des chats. Une association stéphanoise qui s'occupe des chats trouvés dans la rue, et qui recueille de plus en plus de félins abandonnés par des particuliers.

A l'association La compagnie des chats à Saint Etienne, des chats il y en a près d'une trentaine. Toujours plus nombreux dans un refuge un peu spécial où les chats ne sont pas en cage mais en liberté. Chacun à sa place : le vétéran Wallace dans son hamac, la plus jeune et dernière arrivée Louna qui joue avec une plume dans sa cage. 

Les chats sont mis ensemble par affinités, et le jour quand ca dégènère, il y a le jet d'eau.  - Radio France
Les chats sont mis ensemble par affinités, et le jour quand ca dégènère, il y a le jet d'eau. © Radio France - Sophie Constanzer

"C'est pas possible, on va pas s'en sortir, il y en a toujours plus qu'avant"

Crée au départ en 2008 pour accueillir maximum 15 chats, le refuge avait pour objectif de recueillir les chats sauvages pour les stériliser, ou pour les soigner quand ils sont malades. Mais la Compagnie des chats fait de plus en plus face aux abandons, et accueille donc des chats domestiques délaissés par leurs maîtres dans les rues de Saint-Etienne. Cristiane est bénévole à l'association depuis 2011 et elle l'avoue, elle est parfois découragée : "on se dit parfois c'est pas possible, il y en a toujours plus !"

Une dizaine de bénévoles viennent chaque jour à tour de rôle pour s'occuper des chats du refuge.  - Radio France
Une dizaine de bénévoles viennent chaque jour à tour de rôle pour s'occuper des chats du refuge. © Radio France

 

Reportage de Sophie Constanzer au refuge des chats de la Compagnie des chats.

 

Au total, une dizaine de bénévoles se relaient dans la semaine pour s'occuper des chats du refuge. Leur donner à boire, à manger, nettoyer les litières. L'association qui n'a aucun salarié dépense chaque année près de 32 000 euros pour les frais, dont le principal poste de dépense est sans surprise : les croquettes ! La Compagnie des chats a surtout besoin de bras et manque de bénévoles.