Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le résistant Georges Loinger est mort à l'âge de 108 ans

vendredi 28 décembre 2018 à 17:58 Par Aude Raso, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Il avait fait passer 300 enfants juifs en Suisse, pour les mettre à l'abri du nazisme. Georges Loinger, résistant, natif de Strasbourg, est mort vendredi matin à Paris.

Georges Loinger reçoit les insignes de commandeur de la Légion d'honneur, le 19 septembre 2005 à Paris
Georges Loinger reçoit les insignes de commandeur de la Légion d'honneur, le 19 septembre 2005 à Paris © AFP -

C'est un grand témoin et un acteur de l'histoire qui s'éteint. Georges Loinger, figure de la résistance, est mort vendredi 28 décembre 2018 au matin, à Paris. Né à Strasbourg en 1910, il avait 108 ans. 

Interné comme prisonnier de guerre en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, Georges Loinger parvient à s'évader en 1940. Il devient ensuite moniteur à l'Œuvre de secours aux enfants. À la fin de l'année 1942, avec le soutien du docteur Joseph Weill, un résistant juif strasbourgeois, il se voit confier une filière de passage d'enfants juifs vers la Suisse, via l'Italie. Plusieurs centaines d'enfants seront ainsi mis à l'abri du nazisme.

En 2005, Georges Loinger reçoit les insignes de commandeur de la Légion d'honneur, à Paris. En octobre 2014, Strasbourg lui remet la médaille de citoyen d'honneur de la ville.