Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le restaurant Paul Bocuse perd sa troisième étoile

Le restaurant Paul Bocuse, l'Auberge du Pont-de-Collonges, près de Lyon, va perdre sa troisième étoile au guide Michelin, près de deux ans jour pour jour après la mort du chef. Cela fait plus d'un demi siècle que le restaurant affichait trois étoiles au guide rouge.

L'auberge du Pont de Collonges (image d'archives)
L'auberge du Pont de Collonges (image d'archives) © AFP - Jeff Pachoud

Le guide Michelin a pris sa décision : l'Auberge du Pont-de-Collonges n'aura plus que deux étoiles dans l'édition 2020 qui paraîtra le 27 janvier, selon le magazine Le Point. Le restaurant de Collonges-au-Mont-d'or en avait trois depuis 1965. 

Le personnel craignait ce déclassement depuis la mort de Paul Bocuse, il y a deux ans presque jour pour jour. Le patron du guide Michelin, Gwendal Poullennec, l'a annoncé hier matin, en personne, aux équipes du restaurant aujourd'hui dirigé par un trio de chefs, tous meilleurs ouvriers de France : Christophe Muller, Gilles Reinhardt et Olivier Couvin.

La fin d'une étoile de 55 ans

La communication du Guide explique que la table demeure excellente, mais elle n'est visiblement plus au niveau de la troisième étoile. Les dégustations menées tout au long de l’année dernière vont toutes dans le même sens. 

Pas sûr que cela suffise à convaincre le monde de la gastronomie, remonté depuis cette annonce : "les gens du guide Michelin ne savent plus manger. Ils se ridiculisent, c'est un suicide en règle" s'emporte, sur franceinfo, le critique gastronomique Périco Légasse. Georges Blanc, chef trois étoiles également, se dit sur Twitter "triste pour l'équipe qui reprend le flambeau". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu