Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Retour d'une "ambiance surréaliste", les Toulousains confrontés aux contrôles et au reconfinement

-
Par , France Bleu Occitanie

Après un weekend de Pâques sous le signe de la tolérance, les policiers de Toulouse, comme partout ailleurs en France, ont effectué des contrôles afin de faire respecter le nouveau confinement qui interdit notamment de se déplacer à plus de 10 kilomètres de son domicile sans raison valable.

Illustration police
Illustration police © Radio France

Le préfet de la Haute-Garonne Étienne Guyot avait prévenu ce mardi matin sur l'antenne de France Bleu Occitanie : "Les contrôles vont monter en puissance". Après la pédagogie, voici donc venu le temps de la fermeté en ce qui concerne le respect du nouveau confinement. Les forces de l'ordre avaient reçu la consigne d'être tolérants pendant le weekend de Pâques : c'est désormais terminé.   

Les contrôles se multiplient depuis mardi dans notre région. Et notamment à Toulouse avec un déploiement des forces de l'ordre très important. Camions de CRS et patrouilles de police, il est difficile de passer entre le mailles du filet. A peine sorti de chez lui,  Paul a d'ailleurs été contrôlé à un carrefour. Le jeune homme se trouvait dans un rayon de 10 kilomètres autour de son domicile. Par conséquent, il a présenté à l'agent un justificatif de domicile ce qui lui a suffit. "Mais c'est quand même très étrange, commente ce Toulousain. Ça veut dire que je dois me balader avec ma facture de gaz sur moi en permanence, jamais je n'aurais imaginé avoir besoin un jour d'un justificatif de domicile pour prouver que j'habite à moins de 10 kilomètres de là où je me trouve." 

"On n'arrive plus à voir le bout du tunnel."

Nicolas a lui été contrôlé une fois également : "C'est vrai qu'il y a beaucoup de contrôles mais les policiers sont quand même plus souples que lors du premier confinement où tout était plus strict." Moins strict d'après Nicolas qui semble s'en satisfaire, au contraire de Stefano qui a l'impression de revenir un an en arrière : "On a pris l'habitude de vivre dans cette ambiance surréaliste" regrette cet Italien installé depuis plusieurs années dans la ville rose et qui espère maintenant "que la présence policière sera moins importante dans les prochains jours. A mon avis, ils veulent seulement s'assurer que tout le monde respecte les règles."

Mais Yassine ne sa fait pas vraiment d'illusion. Le jeune homme semble résigné face aux contrôles et aux restrictions : "Il faut faire avec, on n'a pas trop le choix. Mais on n'arrive plus vraiment à voir le bout du tunnel. J'espère juste qu'il y a un pilote dans l'avion comme on dit !" Mais après plus d'une année entière de restrictions et de sacrifices, Yassine commence très sérieusement à en douter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess