Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le réveillon du Nouvel An sous haute-sécurité en Franche-Comté

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu Belfort-Montbéliard

Pour lutter contre les rassemblements non autorisés et les violences urbaines pendant la Saint-Sylvestre, les préfets de Franche-Comté mobilisent dès ce mercredi 30 décembre des effectifs de police et de gendarmerie.

Des contrôles de police sont organisés dès ce mercredi soir dans les départements de Franche-Comté
Des contrôles de police sont organisés dès ce mercredi soir dans les départements de Franche-Comté © Radio France - PHOTOPQR/L'ALSACE/Vincent Voegtlin

Comme chaque 31 décembre , les règles sont les mêmes : interdiction de la vente d'alcool le soir, de feux d'artifices ou de carburant. Mais pour ce passage à l'année 2021, en pleine période de couvre-feu liée à l'épidémie du coronavirus, les préfets de Franche-Comté serrent la vis. 

Le 31 décembre n'échappera pas au couvre-feu. Contrairement au 25 décembre, aucune dérogation n'a été acté en Franche-Comté et dans l'ensemble du pays. L'objectif affiché est de limité "les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués", précise les différents communiqués des préfectures francs-comtoises.

Ainsi, les sorties sont interdits de 20h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive. "L’organisation de fêtes clandestines, qui présentent un risque particulièrement élevé pour la santé publique, fera également l’objet d’une vigilance toute particulière des forces de sécurité, les organisateurs de ces événements s’exposant à des poursuites pour mise en danger de la vie d’autrui."

Renforcement des effectifs des forces de l'ordre

Pour faire respecter le couvre-feu et les règles sanitaires, police et gendarme sont mobilisés. Une mobilisation qui a débuté dès ce mercredi 30 décembre. Dans chaque département francs-comtois, la préfecture organisait des contrôles pour s'assurer du respect du confinement.

Plus de 200 gendarmes et policiers mobilisés dans Doubs

Dans le Doubs, des contrôles d'alcoolémie débuteront dans l'après-midi du jeudi 31 décembre pour être sûr que l'on ne fête pas la Nouvelle Année avant l'heure. 160 gendarmes dont un renfort de presque 100 militaires pour la nuit et 100 policiers seront sur le pont pour la nuit du passage à 2021. 

Montbéliard sera particulièrement sous vigilance. Une trentaine de CRS y sera déployé.  Non loin de là, dans le Territoire de Belfort, ce sont plus d'une cinquantaine de gendarmes et de policiers qui seront sur le qui-vive face aux fêtards.  

Tolérance zéro dans le Jura

Plus d'une centaine de gendarmes et policiers seront mobilisés pour des contrôles sur les routes dans tout le Jura, ville et campagne, y compris après 1 h du matin pour des retours de soirée. 

Le préfet a insisté sur le fait qu'une tolérance zéro sera de rigueur pour les fêtes sauvages, et les rassemblements festifs inopinés sur la voie publique. "Nous serons intraitables sur la voie publique" affirme le Préfet du Jura.

Des contrôles de déplacement seront d'ailleurs effectués sur tout le territoire franc-comtois jusqu'au petit matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess