Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le sapin de Noël de l’Élysée choisi une nouvelle fois dans le Morvan

mardi 21 novembre 2017 à 19:34 Par Isabelle Rose et Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre et France Bleu

L’arbre a été désigné et coupé ce mardi dans la forêt morvandelle, près de Brassy, dans la Nièvre. Pour la cinquième année consécutive, c'est dans l'exploitation Bonoron, au cœur du Morvan, qu'il a été choisi.

Le sapin qui ornera la cour de l'Elysée , coupé dans le Morvan sur la commune de Brassy
Le sapin qui ornera la cour de l'Elysée , coupé dans le Morvan sur la commune de Brassy © Radio France - Lisa Guyenne

Brassy, France

Les jardiniers de l’Elysée sont descendus spécialement de Paris pour sélectionner le sapin, sur pied, au coeur de la forêt. Et leur choix s’est porté sur un Nordmann de vingt-cinq ans et treize mètres de haut, élevé par Jean-Christophe Bonoron. Un honneur pour ce producteur : "La cour de l’Elysée... On est apolitique dans ces moments-là. C’est la récompense de dizaines d’années de travail."

Nous en sélectionnons toujours plusieurs en cas d'avarie

Et aussi d'une sélection drastique, au fil des années. "Il faut faire les bons choix pour être certain d'avoir des arbres de qualités, qui poussent bien pendant 25 ans. Il ne faut pas se tromper." Car il faut remplir un cahier des charges bien précis, si l'on veut être un arbre digne du jardin présidentiel."Il faut que le sapin ne soit pas trop large, qu’il forme un beau cône, une belle couleur d’aiguilles, et qu'il soit élancé, car il sera placé dans un angle de la cour d’honneur."

Cette année, l'exploitation Bonoron avait choisi trois sapins conformes aux exigences Elyséennes. "Nous sélectionnons toujours plusieurs arbres dans des parcelles différentes pour avoir une solution de rechange, au cas où la coupe du premier arbre échoue, ou si les conditions météo de l'année sont mauvaises à un endroit."

Il s'agit de trouver le sapin idéal

Une coupe supervisée en forêt par Pierre Bonnaure, le responsable des parcs et jardins des résidences présidentiels. Il doit s’assurer que le conifère répond à tous les critères retenus : hauteur, circonférence, envergure et aspect esthétique. "Le sapin choisi va désormais être retravaillé pour l’adapter précisément à la cour d’honneur de l’Elysée. Il doit faire impérativement onze mètres lorsqu’il sera en place." Un petit coup de rabot sera donc nécessaire, car celui-ci mesure 13 mètres.

La race de l'arbre est aussi importante, précise le jardinier en chef : "Le Nordmann ne perd pas ses aiguilles, contrairement aux autres espèces. C'est un critère, car il va devoir tenir sur la durée." En effet, le sapin sera livré dans quinze jours à Paris, en péniche. Il partira le 5 décembre du port d’Auxerre, et arrivera dans la capitale trois jours plus tard. Il sera ensuite installé puis décoré le week-end du 9 et 10 décembre.

Une fois coupé, on peut compter les cernes pour déterminer l'âge du sapin : environ 25 ans. - Radio France
Une fois coupé, on peut compter les cernes pour déterminer l'âge du sapin : environ 25 ans. © Radio France - Lisa Guyenne
Une véritable fierté pour la famille Bonoron et les silviculteurs du Morvan - Radio France
Une véritable fierté pour la famille Bonoron et les silviculteurs du Morvan © Radio France - Lisa Guyenne

2 minutes de coupe, 25 ans de travail : le reportage de France Bleu Auxerre