Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Secours Catholique d’Avignon organise des maraudes pour distribuer des masques aux personnes sans-abri

-
Par , France Bleu Vaucluse

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos. Difficile pour tout le monde de s’en procurer un. À Avignon, l’accueil de jour du Secours Catholique a commencé ses maraudes pendant le confinement. En plus des paniers repas, les bénévoles distribuent des masques.

Deux bénévoles du Secours Catholique distribuent de la nourriture et des masques aux sans-abri.
Deux bénévoles du Secours Catholique distribuent de la nourriture et des masques aux sans-abri. © Radio France - Pauline Weiss

Les masques sont en vente partout. Mais leur coût empêche certains de s’en procurer. Pour pallier à ce problème, l’accueil de jour du Secours Catholique d’Avignon distribue des masques chaque matin aux personnes sans-abri. Des maraudes sont organisées depuis trois mois. En plus des paniers repas, des masques sont donnés aux sans domicile fixe. L’accueil de jour du Secours catholique ouvre ses portes au 6 du boulevard Saint-Michel aux personnes sans-abri de 8h à 10h30. Chacun peut y bénéficier d'un petit-déjeuner, d'une douche, ou tout simplement du lien social. Depuis plusieurs semaines, des masques sont aussi disponibles. 

Des maraudes sillonnent l'intra-muros

Les maraudes partent du local chaque matin : une en direction de la gare, puis rue de la République et place de l’horloge, l’autre en direction de la place Saint-Lazare et de la place Pie. A 8h45, les deux équipes partent avec leur chariot chargé de sachets repas. Petit-déjeuner, sandwich, thermos café, mais aussi un sac rempli de masques. Thierry est bénévole depuis trois mois et y participe presque tous les mardis : "Nous leur rappelons qu’ils doivent en porter dans les lieux clos et lorsqu’ils sont en groupe." 

Dans la rue, après la distribution de café et de nourriture, Thierry et Marie-Laure demandent systématiquement aux personnes rencontrées s’il leur faut des masques. Mais le geste n’est pas simple, il faut aussi expliquer les règles d’utilisation : le changer régulièrement et le mettre quand on est en contact avec d'autres personnes. 

Pas facile de vivre dans la rue sans masque

Rue de la République, Dimitri est installé avec deux camarades. Il vit dans les rues d’Avignon depuis plusieurs années. "Je n’avais pas de masque hier, et j’ai voulu rentrer dans un magasin. On m’a dit non. Alors j'ai attendu devant la porte et demandé à une dame d’aller faire une course pour moi", explique-t-il.

Après plus d’une heure et demie de maraude, la totalité des sachets repas ont été distribués. La réserve de masques est presque vide. Toutes les personnes croisées ont pu s’en procurer un.

Le Secours catholique cherche encore des bénévoles pour aider aux maraudes et à l’accueil de jour quotidien.

Les bénévoles du Secours catholique sont reconnaissables grâce à leurs chasubles.
Les bénévoles du Secours catholique sont reconnaissables grâce à leurs chasubles. © Radio France - Pauline Weiss
Choix de la station

À venir dansDanssecondess