Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : le Secours populaire des Alpes-Maritimes répond à l'appel à l'aide des routiers

-
Par , France Bleu Azur

Les routiers peinent à trouver des lieux pour se laver, pour s'alimenter depuis le début de confinement. Les restaurants autoroutiers sont fermés. Le Secours populaire des Alpes-Maritimes a décidé de leur venir en aide. Des plats chauds seront distribués sur deux aires de l'autoroute A8, ce lundi.

Quand la vie est réduite sur les aire d'autoroute
Quand la vie est réduite sur les aire d'autoroute © Radio France - Delphine Garnault

Le Secours populaire des Alpes-Maritimes, en partenariat avec Vinci Autoroute, va distribuer des plats chauds aux chauffeurs routiers, ce lundi à 18 heures. L'association leur donne rendez-vous sur deux aires de l'autoroutes A8 : Bréguières Sud, à hauteur de Cannes et Scorperta à La Turbie. 

"Ces femmes et ces hommes sont de véritables héros dans ce temps de crise, car ils permettent aux magasins d’être approvisionnés partout en France", déclare Stéphane Chevenas-Paule, directeur administratif de la Fédération des Alpes-Maritimes. Pourtant, depuis le début du confinement les chauffeurs routiers ont du mal à trouver des lieux pour se laver, pour ce nourrir. De nombreuses aires d'autoroutes sont fermées. 

Ils sont appelés à exercer leur droit de retrait à partir de ce lundi par trois syndicats du transport routier. La CFDT, FO et la CFTC dénoncent leurs conditions de travail et des "manquements" aux mesures de protection sanitaire contre le coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu