Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le Secours populaire du Finistère croule sous les demandes et appelle à l'aide

-
Par , , France Bleu Breizh Izel

Depuis le confinement, le Secours populaire du Finistère fait face à une hausse des demandes de soutien : 70% en plus le mois dernier par rapport à juillet 2019. Les bénévoles en appellent aux bonnes volontés et aux dons.

Secours Populaire (illustration)
Secours Populaire (illustration) © Radio France - Victor Vasseur

En France, le nombre de bénéficiaires a doublé, dans le Finistère, le Secours populaire accuse une hausse de 70 % du nombre de demandes d'aide, au mois de juillet, par rapport à la même période l'an dernier. La hausse est liée au confinement. Au total en juillet, 3.000 familles, soit 9.000 personnes ont fait appel au Secours Populaire dans le département.

200 appels par demi-journée

"On a beaucoup de personnes qui nous disent qu'ils n'arrivent pas à nous joindre", explique d'emblée Thierry Cloatre, secrétaire général du Secours populaire dans le Finistère : "En fait, c'est parce qu'on fait face à 200 appels par demi-journée et qu'on ne peut pas répondre à cette demande !"

Le Secours populaire du Finistère est submergé de demandes explique Thierry Cloatre, son secrétaire général

Toutes les situations limites sont devenues graves

"On a beaucoup de familles, d’étudiants, de jeunes qui se débrouillaient, des retraités qui ont accueilli chez eux leurs enfants et n'ont pas pu assumer", constate Thierry Cloatre. 

"Il y a beaucoup de personnes qui viennent là pour la première fois et qui se retrouvent dans des situations qu'ils n'auraient jamais imaginées. On a vécu ça pendant le confinement avec l'arrêt des missions d'intérim, accueillir les enfants qui allaient à la cantine auparavant." 

Les personnes qui font appel au Secours populaire sont dans des situations très variées explique Thierry Cloatre

"La situation économique se dégrade, les personnes qui avaient des petits boulots n'ont pu rien faire et font appel à des associations comme les nôtres pour pouvoir survivre."

Besoin de bénévoles

Le Secours populaire du Finistère lance donc un appel à toutes les bonnes volontés : toutes les personnes qui souhaiteraient aider l'association en donnant quelques heures de leur temps sont les bienvenues. Les dons de matériel et d'argent sont également les bienvenus,  il suffit de contacter l'antenne locale la plus proche de chez vous ou la délégation du Finistère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess