Société

Bordeaux : le Secours populaire offre une croisière-repas aux plus démunis

Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu jeudi 22 décembre 2016 à 4:00

Les convives ont pris place à bord de la péniche.
Les convives ont pris place à bord de la péniche. © Radio France - Thomas Coignac

Comme depuis une dizaine d'années, le Secours populaire a invité les personnes âgées les plus démunies à participer au "Banquet des Cheveux blancs", mercredi. Cette année, le repas a été dégusté lors d'une croisière sur la Garonne, et en musique.

Ils étaient environ 150 à se rassembler près des Chartrons mercredi midi, pour embarquer sur la péniche Le Sicambre. Parmi les cheveux blancs, des habitués des différentes sections du Secours populaire girondin, accompagnés de bénévoles de l'association, qui, eux aussi, ont eu le droit à ce cadeau de fin d'année. Un vrai repas de fête sur la Garonne, au menu alléchant, et que le Secours populaire a pu proposer grâce à son partenaire River Cruise, qui a réduit de moitié le prix de la prestation. Ainsi, l'association a pu demander une modeste contribution aux invités, en fonction de leurs moyens.

Les convives se sont régalés avec le repas proposé à bord - Radio France
Les convives se sont régalés avec le repas proposé à bord © Radio France - Thomas Coignac

5 millions de personnes souffrent d'isolement en France

En plus de régaler les papilles, la croisière a aussi permis aux passagers d'apprécier des airs d'accordéon, et quelques imitations de chanteur, notamment de Dave, avant de terminer par une loterie, juste avant le débarquement. Ils ont aussi pu profiter du paysage, puisque la péniche a longé les quais de Bordeaux, la Cité du vin, est passé sous le pont Chaban-Delmas, avant que le voyage ne s'achève devant le stade Matmut-Atlantique.

Les passagers de la péniche ont pu admirer le Pont Chaban-Delmas et la Cité du vin. - Radio France
Les passagers de la péniche ont pu admirer le Pont Chaban-Delmas et la Cité du vin. © Radio France - Thomas Coignac

Une bonne occasion pour les invités de tromper la solitude, qui touche particulièrement les personnes les plus démunies. Une enquête de la Fondation de France estime à 5 millions le nombre de personnes souffrant d'isolement en France, soit 1 million de plus qu'en 2010. L'un des objectifs de ce repas est donc aussi de permettre à ces personnes âgées, qui, pour certains, n'ont que peu de contacts avec leur familles, de profiter d'un vrai repas de Noël.