Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le sentiment d'insécurité recule en Île-de-France selon un rapport de la région

jeudi 12 avril 2018 à 7:07 Par Guillaume Farriol, France Bleu Paris et France Bleu

La région Île-de-France présente ce jeudi 12 avril son rapport sur la "Victimation et le sentiment d'insécurité". Une vaste enquête publiée tous les deux ans qui dresse un panorama de l'insécurité en Île-de-France. Les principaux chiffres à retenir dans cet article.

51% des Franciliens ne se sentent pas en sécurité dans au moins un endroit d'Île-de-France. Un chiffre en baisse.
51% des Franciliens ne se sentent pas en sécurité dans au moins un endroit d'Île-de-France. Un chiffre en baisse. © Maxppp - Philipe Arnassan

Île-de-France, France

France Bleu Paris vous dévoile le rapport de la Région sur l'insécurité  en Île-de-France. Une étude d'une soixantaine de pages officiellement baptisée "Rapport sur la victimation et le sentiment d'insécurité". Elle a été réalisée par l'Institut d'aménagement et d'urbanisme (IAU) auprès d'un échantillon représentatif de 10 500 habitants d'Île-de-France âgé de plus de 15 ans.

Le sentiment d'insécurité en recul

Pour 51% des Franciliens interrogés, certains lieux ne sont pas sûrs en Île-de-France, un chiffre en baisse de 4 points par rapport à la précédente étude de 2015. L'endroit qui inquiète le plus les sondés, ce sont les transports en commun.  38% des sondés ne s'y sentent pas en sécurité. Le RER fait le plus peur, juste devant le métro et le bus. Le tramway est loin derrière.

Second enseignement de cette enquête : 1 Francilien sur 5 a peur le soir dans son propre quartier. Ce chiffre est en légère baisse par rapport à 2015. À noter que ce sont les habitants de la petite couronne qui se sentent le plus en insécurité dans leur quartier.

Le sentiment d'insécurité en Île-de-France est beaucoup plus fort chez les femmes que chez les hommes. 64% des Franciliennes interrogés ne se sentent pas totalement en sécurité dans la région contre 35% des Franciliens.

Moins de faits subis par les sondés

Le rapport de la Région présente une deuxième série de résultats sur la "victimation" en Île-de-France, c'est-à-dire les faits subis par les sondés au cours des trois années précédant l’enquête. Résultat : 17% des Franciliens interrogés disent avoir subi des vols ou des agressions, en baisse de 2 points par rapport à la précédente enquête.

Cette baisse générale cache une hausse dans la catégorie des agressions sexuelles : 1,5% des sondés assure avoir subi une agression sexuelles au cours des trois dernières années. Ce chiffre est en augmentation constante depuis la toute première enquête de 2001. À chaque fois, il s'agit quasi-exclusivement de femme.

Du côté des atteintes aux biens,  ça baisse dans toutes les catégories par rapport à  2015 : moins de dégradations de véhicules,  de vols de deux roues,  de vols à la roulotte ou encore de cambriolages. Tout de même, 35% des Franciliens interrogés disent avoir été victimes d'au moins l'un de ses délits ces trois dernières années. Un chiffre en recul : moins 5 points par rapport à l'enquête précédente.