Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Service national universel bientôt expérimenté dans le Puy-de-Dôme

lundi 14 janvier 2019 à 16:26 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Il faudra attendre jeudi pour que ce soit annoncé officiellement mais le Puy-de-Dôme sera bien l'un des treize départements où le Service national universel sera expérimenté. 200 jeunes volontaires participeront à cette première expérience.

Débat avec des jeunes en service civique pour Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat, le secrétaire d'Etat chargé de la mise en place du Service national unique
Débat avec des jeunes en service civique pour Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat, le secrétaire d'Etat chargé de la mise en place du Service national unique © Radio France - Emmanuel Moreau

Puy-de-Dôme, France

Tout est prêt! Les 200 volontaires puydômois seront répartis en deux groupes. Le premier sera hébergé du 16 au 30 juin à l'IGESA, le centre de vacances d'Orcines géré par l'armée. Le second groupe aura une semaine de décalage, du 23 juin au 7 juillet, au centre de vacances de la Ligue de l'Enseignement du Chambon du Lac. Le programme de ces deux semaines est déjà construit pour les grandes lignes, il y aura par exemple un conseil de vie quotidienne, une sorte de petite assemblée générale, des animations en lien avec quelques sites proches (Vulcania, Volvic). Il restera aux jeunes à choisir les projets (un par semaine) qu'ils souhaitent réaliser. 

Il ne manque plus que le feu vert du gouvernement. Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education Nationale, chargé de la mise en place de ce SNU, était censé apporter la bonne nouvelle ce lundi mais l'ouverture du Grand Débat a retardé un peu les choses. Gabriel Attal s'est donc contenté de périphrases, a affirmé que le Puy-de-Dôme avait "tous les atouts" pour expérimenter le Service national universel, sans rien confirmer. Pour en être certain, il faudra attendre jeudi, le jour où les treize départements choisis seront dévoilés, mais le Puy-de-Dôme sera bien dans le lot.

Une expérience de la vie en collectivité

Cette expérience sera la première étape, obligatoire, pour les jeunes dans leur seizième année. Elle comportera une période d'hébergement collectif pour l'apprentissage de la vie en commun. Et surtout, elle doit être le prélude pour une seconde étape, un engagement d'au moins trois mois au profit des français (armée, forces de l'ordre, pompiers mais aussi accompagnement, préservation de l'environnement, etc...). 

Avant le Service national universel, il existe déjà le service civique. Gabriel Attal a rencontré quelques jeunes volontaires au début de sa visite. Ils travaillent dans des quartiers, ils proposent des débats à partir de séances de cinéma, ils peuvent avoir des engagements différents mais qui font sens. Un besoin pour ces jeunes aux parcours différents. D'ailleurs le gouvernement tient à ce que le SNU permette un brassage des jeunes, les 200 puydômois qui seront choisis pour l'expérience devront donc représenter tous les publics possibles.