Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le site GAD de Lampaul cédé à la communauté de communes du Pays de Landivisiau?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel

Les élus locaux ont cru l'entendre lors des annonces faites par Jean-Marc Ayrault à la mi-journée à l'issue de la réunion interministérielle d'urgence consacrée à la crise de l'agroalimentaire breton. Le cabinet du Premier Ministre nuance.

Les salariés de Gad à Lampaul, lors d'un blocage du site, en septembre
Les salariés de Gad à Lampaul, lors d'un blocage du site, en septembre © Maxppp - MAXPPP/Davis Ademas

L'annonce de cette possible cession s'est répandue comme une trainée de poudre sur le pont de Morlaix où des salariés de Gad, des élus, dont le maire de Lampaul-Guimillau, et des transporteurs protestaient contre l'écotaxe. 

"Je ne sais pas encore de quelle manière cela se fera. Mais c'est à nous maintenant de travailler à la remise en fonctionnement de l'outil avec nos partenaires. Tous les groupement porcins du Finistère ont donné des accords d'approvivionnement. Ensuite l'opérateur qui travaillera avec nous fera la reprise de l'abattoir et j'espère son développement à l'export. Il y a un business plan qui est prêt !"  Georges Tigréat maire de Landivisiau et président de la communauté de communes

Un optimisme nuancé par des sources proches de l'état major de la Cécab, propriétaire de Gad, selon qui le Premier ministre ne se serait engagé qu'à favoriser la reconversion du site. On fait également remarquer que l'Etat n'est pas le propriétaire du site d'abattage de Lampaul-Guimillau.

Interrogé par France Bleu Breizh Izel, le cabinet du Premier Ministre précise que l'état veut simplement contribuer à recréer une activité, si possible en permettant aux collectivités locales de prendre possession du site mais en tout cas pas pour faire de l'abattage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess