Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le skatepark de Scaër sème la discorde entre le camping et la mairie

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le skatepark installé à Scaër (Finistère) depuis novembre 2020 n'est pas apprécié par tous les habitants de la commune. Le jugeant trop bruyant et gênant pour leurs clients, les propriétaires du camping voisin l'ont démonté par leurs propres moyens lundi. La mairie a déposé plainte.

Les quatre modules du skatepark ont été retirés par les propriétaires du camping lundi matin.
Les quatre modules du skatepark ont été retirés par les propriétaires du camping lundi matin. © Radio France - Adeline Divoux

Le skatepark a été en partie démonté lundi à Scaër (Finistère). Les gérants du camping Kerisole, situé à côté de l'installation, ont retiré les modules. Une façon de se faire entendre, puisqu'ils le jugent trop bruyant et craignent de faire fuir leurs clients, alors qu'ils s'apprêtent à rouvrir leur établissement le 1er avril. "Nous avons déjà envoyé des courriers depuis plusieurs mois, mais le temps presse pour nous, il ne reste qu'une semaine avant l'ouverture et rien n'a été fait jusque-là", indique Katinka Wiltenburg, l'une des deux gérants. D'autant plus qu'un couple de campeurs habitués, qui avaient loué un mobile home la semaine dernière, ont annulé leur réservation par manque de calme rapporte la gérante.

Les modules du skatepark sont entreposés dans la remorque des gérants du camping.
Les modules du skatepark sont entreposés dans la remorque des gérants du camping. © Radio France - Adeline Divoux

Le maire de la commune, Jean-Yves Le Goff se défend : "Je me suis rendu sur place, j'ai eu l'occasion d'entendre le bruit, de rencontrer la propriétaire du camping. Effectivement, on ne peut pas nier qu'il n'y avait pas de bruit, mais _nous avons envisagé des possibilités d'amélioration de la sonorité_. On sait très bien qu'on n'arrivera pas à zéro décibels sur un dossier comme celui-là." Les propriétaires sont allés trop loin en retirant les modules du skatepark, s'agace le maire. "Quand nous avons mis en place le projet de skatepark, ils ne sont jamais venus nous demander des renseignements, même quand les travaux ont commencé", dit-il. 

Plainte déposée

La mairie a déposé plainte pour dégradation et vol ce mardi après-midi. "On ne peut pas laisser passer ça, de laisser les gens dégrader l'espace public", lance l'élu. "Si on ne porte pas plainte, c'est la porte ouverte à tout. Ce serait la même chose avec quelqu'un d'énervé qui abat un arbre qui le gêne, on ne doit pas laisser filer", ajoute-t-il.

Jean-Yves Le Goff regrette aussi que cet acte se répercute directement sur la jeunesse de la commune. "Je pense aux enfants qui sont vraiment déçus de ne plus pouvoir utiliser ce skatepark", souffle-t-il. Reste maintenant à savoir quand l'équipement sera remis en place. "Je ne sais pas exactement comment cela va finir car il y a une procédure en cours, mais il est clair que je ne laisserai pas passer", conclut le maire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess