Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le soulagement pour les délogés de la rue Curiol à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Après avoir été reçues ce mercredi au siège de Marseille Habitat, les familles expulsées du 36 de la rue Curiol ont été relogées dans une résidence sociale de la ville en attendant une solution durable. Le collectif du 5 novembre à l'origine de la mobilisation se félicite de cette décision.

Un rassemblement organisé ce mercredi par le collectif du 5 novembre devant le siège de Marseille Habitat pour soutenir les délogés
Un rassemblement organisé ce mercredi par le collectif du 5 novembre devant le siège de Marseille Habitat pour soutenir les délogés © Radio France - Emilie Briffod

Marseille, France

Le soulagement pour 12 familles délogées du 36 rue Curiol  à Marseille. Toutes ont été reçues mercredi après-midi au siège de Marseille Habitat, bailleur social de la ville de Marseille. Selon le collectif du 5 novembre venu sur place pour les soutenir, sept familles ont été prises en charge et relogées dans une résidence sociale située dans le 14e arrondissement de la ville. Trois hommes seuls sont maintenus à l'hôtel et une solution adaptée va être trouvée dès ces prochains jours

Ces 12 familles, pour la plupart d'origine albanaise et en situation régulière de demande d'asile, ont été expulsées de leurs logements insalubres lundi, dans des conditions illégales et inhumaines, selon le collectif du 5 novembre. Une expulsion à l’initiative du bailleur social de la ville, Marseille Habitat, propriétaire de l’immeuble depuis 2016. 

Toujours selon le collectif, l’intérieur des appartements, éviers et réseaux d'eau auraient été détruits par Marseille Habitat afin que les familles n’y retournent pas.

Des sanitaires dégradés  - Aucun(e)
Des sanitaires dégradés -

Le collectif du 5 novembre dénonce aussi l'existence d'un marchand de sommeil qui depuis des années venait collecter chaque mois entre 250 et 350 euros de loyer, en liquide et en tout illégalité. 

Choix de la station

France Bleu