Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le squat de l'institut Bouisson Bertrand évacué par la police à Montpellier

-
Par , , France Bleu Hérault

Les demandeurs d'asile qui occupaient depuis 2019 les anciens locaux de l'institut Bouisson Bertrand, quartier Euromédecine à Montpellier, ont été évacués ce lundi matin par la police. La préfecture va mettre en place un projet d’hébergement et d'hospitalisation de jour pour les familles de malades.

Les locaux de l’ancien centre de vaccination de Montpellier, l’Institut Bouisson-Bertrand dans le quartier Euromédecine, étaient occupés depuis janvier 2019
Les locaux de l’ancien centre de vaccination de Montpellier, l’Institut Bouisson-Bertrand dans le quartier Euromédecine, étaient occupés depuis janvier 2019 © Radio France - Jordan Proisy

La centaine de demandeurs d'asile, d'après la préfecture, qui occupaient illégalement les locaux de l'ancien centre de vaccination de l'institut Bouisson Bertrand, quartier Euromédecine à Montpellier, ont été évacués par la police ce lundi matin. De nombreux CRS ont été mobilisés pour cette opération.

Ils étaient là depuis janvier 2019 avec le soutien de l'association Solidarité Partagée mais ils étaient sous le coup d'une ordonnance d'expulsion depuis le mois de juillet 2019 qui n'avait jusque là pas été mise en application. La crise Covid leur avait donné un sursis.

Ce lundi matin, beaucoup sont partis sans leurs affaires, ni solution de relogement. Ils ont pendant longtemps réclamé une meilleure solution et sont restés sur le trottoir devant l'institut, entourés de CRS, mais en vain.

On dit que la France c'est un pays de droit, liberté, égalité, mais c'est faux !

Un des demandeurs d'asile ne comprend pas la situation. Alors qu'ils sont en possession de récépissés, preuve des démarches administratives pour obtenir le droit d'asile, l'expulsion leur paraît totalement injustifiée. "Nous ne sommes pas des bandits, ni des délinquants, nous sommes des demandeurs d'asile. C'est ça la France ? C'est ça le pays du droit ? "

Manque d'hébergement et risque sanitaire

Les associations, dénoncent le manque de places dans les structures d'hébergement. Médecins du Monde souligne par ailleurs, dans une période de pandémie, où le département est classé en zone rouge, un risque sanitaire très important

Plusieurs cas de Covid-19 s'étaient déclarés au centre il y a quelques semaines, l'endroit avait été classé comme cluster. Ce lundi, des tests ont été réalisés au moment de l'expulsion, mais certains occupants étaient déjà partis.

Damien, coordinateur à Médecins du Monde, dénonce cette expulsion pendant la crise actuelle du COVID-19.

La préfecture dans un communiqué de presse précise que l'évacuation répond à une "occupation illégale" du site. La ville prévoit notamment la concrétisation d'un "projet d'hébergement pour les familles de malades, et d'hospitalisation de jour". 

Un rassemblement de soutien a eu lieu en fin de journée devant la préfecture. Organisé par les associations, dont la Ligue des droits de l'homme  et l'association "Solidarité partagée" en tête, ils demandent "réquisition des logements vacants et le respect du droit à l'hébergement inconditionnel".

Beaucoup de demandeurs d'asile n'ont pas pu emmener leurs affaires
Beaucoup de demandeurs d'asile n'ont pas pu emmener leurs affaires © Radio France - Jordan Proisy
Des tests covid ont été réalisés sur certains occupants
Des tests covid ont été réalisés sur certains occupants © Radio France - Jordan Proisy
Choix de la station

À venir dansDanssecondess