Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le syndicat Alliance Police Nationale veut être reçu par Gérald Darmanin en visite au commissariat d'Alès

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Comme chaque lundi depuis le début février et jusqu'au mois de Mai, le ministre de l’intérieur s’entretient avec la troupe dans le cadre du Beauvau de la sécurité. Le syndicat Alliance Police nationale Gard demande à être reçu en marge de sa visite au commissariat d'Alès.

Pierre Coste et Mélissa Gil du syndicat Alliance-Gard.
Pierre Coste et Mélissa Gil du syndicat Alliance-Gard. © Radio France - Ludovic Labastrou

Gérald Darmanin revient ce lundi en Cévennes. Après sa visite en septembre dernier pour les inondations, (Anduze et St Jean-du-Gard), le ministre de l’intérieur est à Alès. Il est attendu à 15H30 au commissariat où Gérald Darmanin s'entretiendra avec la troupe dans le cadre du "Beauvau de la sécurité". 

Une heure et demi après, le ministre de l’intérieur devrait rejoindre Nîmes pour un entretien informel avec son maire Jean-Paul Fournier. Le syndicat Alliance-Police Nationale du Gard a demandé à être reçu pour réclamer un abondement des effectifs, à Nîmes, Bagnols-sur-Cèze et Alès.

Des procédures judiciaires qui explosent à Alès

Sur le ressort alésien, 119 dossiers en comparution immédiate (+83%), explosion également des informations judiciaires (+160%). Les 3 magistrats du parquet n'ont pas chômé en 2020. En amont, des dossiers traités (du plus minime au plus grave) par des policiers également débordés.

Des procédures judiciaires qui explosent à Alès (Gard)

745 personnels dans le Gard, c'est trop peu

Au delà du matériel, des rapports avec la population, c'est "le manque criant d'hommes et de femmes qui pose problème". Le syndicat Alliance - qui espère être reçu par le ministre ou à défaut un de ses conseillers - estime les besoins aux commissariats de Nîmes, Alès et Bagnols-sur-Cèze à une centaine d'effectifs supplémentaires. 20 dans la capitale du Gard Rhodanien, 50 à Nîmes et 30 à Alès.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess