Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le système d'alerte sur la barrage du Salagou renforcé

vendredi 4 mai 2018 à 15:39 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

6 000 habitants sont potentiellement menacés en cas de rupture du barrage hydraulique du Salagou. Le système d'alerte qui remonte aux années 80 va donc être modernisé.

6 000  personnes sont potentiellement exposées en cas de rupture  du barrage
6 000 personnes sont potentiellement exposées en cas de rupture du barrage © Maxppp -

Le Salagou, France

Le système d'alerte du barrage du Salagou (Hérault) sera bientôt renforcé avec un automate d'appels pour prévenir au plus vite la population en cas de danger imminent.  La structure située au nord-est de Clermont-L'hérault, a été construite dans les années  50 ans. 

Ce barrage dont la gestion est assurée par le Conseil Départemental de l'Hérault  mesure 350 mètres de long, 62 mètres de haut avec une retenue d'eau de 100 millions de m3.   

Il y avait nécessité d'améliorer et moderniser l'alerte car les 7 sirènes installées dans les années 80 ne sont plus assez puissantes pour alerter le bassin de population à risque  Elles l'étaient à l'époque. Mais depuis, des habitations se sont construites et la zone est plus étendue. 

13 communes concernées, 6 000 habitants

6 000 personnes sont potentiellement exposées en cas de rupture du barrage.  13  communes sont concernées sur un rayon de 15 kilomètres : Brignac, Canet, Ceyras, Clermont-l’Hérault, Celles, Gignac, Lacoste, Lagamas, Le Bosc, Le Pouget, Pouzols, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Guiraud.  

Aujourd'hui il n'y a aucun risque, mais une centaine de barrages en France, comme celui de Salagou ont l'obligation de renforcer leur système d'alerte.  Il s'agit simplement d'identifier tous ceux qui habitent dans la zone définie. D'avoir les coordonnées téléphoniques de chacun ( fixes et portables ).

Une  campagne de recensement vient de débuter et dure jusqu'en août avec distribution de flyers, envoie de courriers  en demandant aux personnes concernées de se rendre en mairie. L'objectif est de diffuser ensuite automatiquement et à grande échelle en un minimum de temps  des informations sur l'état du barrage et les consignes à suivre pour évacuer dans les 30 minutes les lieux menacés par de possibles inondations.

Des exercices d'évacuation sont prévus

Une campagne d'essais  du dispositif sera réalisée une fois par an.  Cécile Retailleau , responsable du service Eaux Risques et Littoral au Conseil Départemental du l'Hérault. "On testera l'automate, cela permet à la population concernée de se rappeler qu'elle se trouve dans une zone à risque. Il y aura une mise à jour des coordonnées des habitants. Nous pourrons aussi effectuer des exercices d'évacuation".

Cécile Retailleau , responsable du service Eaux Risques et Littoral au Conseil Départemental du l'Hérault.

Le Lac du Salagou sert à la production d’électricité, au soutien des débits du fleuve Hérault et à «l’écopage» des canadairs pour lutter contre les incendies.