Société

Le tapis de prière rétractable inventé à Roubaix

France Bleu Nord mardi 15 octobre 2013 à 13:29

Les différents modèles du tapis de prière rétractable

Voilà une invention qui pourrait changer la vie des musulmans dans le monde entier. Un habitant de Roubaix, Ahmed Haddouche, 57 ans, a eu l'idée de faire un tapis de prière rétractable. Il a déjà vendu plus de 200 exemplaires. Cédric Jaffray est allé à la rencontre de ce génial inventeur, un ancien chômeur aujourd'hui à la tête d'une entreprise avec son fils Mehdi

C’est une invention qui pourrait changer la vie de millions de musulmans dans le monde entier : le tapis de prière rétractable. Il a été imaginé à Roubaix dans le Nord par Ahmed Haddouche, 57 ans.

Quand les musulmans ne sont pas à la mosquée et qu'ils veulent prier, ils sont obligés d'avoir un tapis de prière. Mais ce n'est pas pratique à transporter, pas facile à ranger. Et c'est parfois lourd.

Le tapis de prière rétractable, c'est la solution

Le tapis de prière rétractable ressemble à un tube long de 80 cm, comme ceux dans lesquels on peut glisser un grand dessin. Mais à la place du dessin, il y a un tapis. Et le tapis se déroule comme un store japonais.

Le tapis de prière et sa boussole intégrée

Le tissus est léger, très doux. Vous avez le choix entre quatre couleurs : vert, noir, gris et beige. Les musulmans doivent se tourner vers la Mecque quand ils prient. Alors Ahmed Haddouche, a intégré une boussole dans l'étui.

Ce tapis est agréé par les mosquées de Lille et de Paris. Quel que soit le courant de l'Islam auquel on adhère, on peut l'utiliser.

Du chômage à la création d'une société

Ahmed Haddouche était au chômage quand il a eu l'idée du tapis de prière rétractable. Les banques ne prêtent pas facilement. Sa famille et ses amis l'ont aidé, notamment un industriel de la région. Le génial inventeur est parvenu à réunir plus de 200.000 euros pour réaliser le prototype et déposer le brevet.

Aujourd’hui, le tapis de prière rétractable est sur le marché. Il est commercialisé par Slya, société que Ahmed Haddouche a créé. Il en a confié les rennes à son fils Mehdi, qui pointait lui aussi à Pôle Emploi jusqu'alors.

Un tapis made in France

Du tissus à l'étui en plastique, tout est fabriqué à Roubaix dans le Nord. Même la main d'oeuvre est de la région. Ahmed Haddouche a fait appel aux ateliers protégés des Papillons blancs (une association qui donne du travail aux personnes handicapées mentales).

Le tapis de prière rétractable

Le dernier modèle est sorti il y a quelques semaines. Il s'est déjà vendu à plus de 200 exemplaires. Ahmed Haddouche et son fils sont en négociation avec une société de vente pour distribuer le tapis dans toute la France. Mais ils visent le monde entier. 

Pour l’instant, le tapis de prière rétractable est vendu dans quelques mosquées et librairies musulmanes. On le trouve aussi sur internet : www.slya.fr . Prix de vente : 25 à 30 euros. 

Vu d'ici : le tapis de prière rétractable