Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Teknival 2016 s'installe à Salbris en Sologne

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Annoncée d'abord notamment dans le Cher sur les réseaux sociaux, l'édition 2016 du Teknival du 1er mai s'est finalement installé dans le Loir-et-Cher, à Salbris, commune de 6000 habitants située en Sologne, sur la Nationale 20. 15 000 personnes sont attendues, le maire est furieux.

L'événement techno rassemble chaque année des milliers de personnes
L'événement techno rassemble chaque année des milliers de personnes © Maxppp - Marc Ollivier

Salbris, France

C'est sur sa page Facebook que la préfecture du Loir-et-Cher a confirmé l'information hier soir. "Les pouvoirs publics" dit-elle, "viennent d'être informés de la tenue du Teknival sur la commune de Salbris, "cet événement n'a fait l'objet d'aucune déclaration préalable". Visiblement, le lieu envisagé a changé plusieurs fois, et contrairement aux autres années, les discussions n'ont pas permis de mettre tout le monde d'accord, entre l'Etat et les organisateurs, qui ont d'ailleurs décidé de donner au Teknival 2016 un caractère plus revendicatif.

Les organisateurs réclament des terrains publics adaptés

"On nous avait promis le dialogue avec la jeunesse, nous n'avons eu que des coups de matraque" disent-ils dans un communiqué. Ils demandent notamment un accès plus facile aux terrains publics non utilisés. "Les free party existent depuis 25 ans. Au bout d'un quart de siècle, il serait temps que l'Etat consacre un cadre adapté aux pratiques de ses citoyens" dit aussi ce communiqué, dans lequel ils promettent de tout faire pour que ce rassemblement "n'ait aucun impact sur l'environnement, les riverains, et le terrain choisi".

Cette nuit les gens arrivaient sans savoir où ça se passait, il fallait les guider"

Mais à Salbris ça n'est pas tout à fait comme ça qu'on vit les choses. "Je les entend depuis hier soir" dit un habitant. Les premiers raveurs sont arrivés effectivement en fin d'après-midi, hier vendredi mais le maire, Olivier Pavy, raconte que le plus dur, c'était cette nuit. "Entre une heure et 4 heures du matin, on n'a pas arrêté de renseigner les gens, qui n'avaient pas d'informations sur le lieu exact, tenu secret, ils avaient juste le nom de la commune". Ils étaient 6000 ce matin, d'autres devraient arriver dans l'après-midi. On prévoit 15 000 personnes jusqu'à dimanche. Olivier Pavy, le maire divers droite de la commune de Sologne, est furieux.  Il a demandé au préfet du Loir-et-Cher d'ordonner l'évacuation du terrain sur lequel se déroule ce rassemblement, deux anciennes parcelles de cultures, privées. "C'est une occupation illégale" dit-il, "on a mieux à faire que de passer nos nuits dehors à gérer ce genre de chose".

"Ils se sont invités sans prévenir" dit le maire divers droite de Salbris

Pour le moment les forces de l'ordre, avec des renforts de gendarmes mobiles, assurent la circulation et la sécurité aux abords du Teknival. Le préfet du Loir-et-Cher devrait se rendre sur place en fin d'après-midi.

Choix de la station

France Bleu