Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Teknival en Indre-et-Loire pour la deuxième année consécutive?

vendredi 27 avril 2018 à 5:35 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

C'est un jeu du chat et la souris qui devrait durer jusqu'au vendredi 27 avril dans la soirée : dans les six départements de la région centre, les préfectures et les forces de l'ordre sont mobilisées pour tenter d'empêcher le rassemblement illégal de milliers de teufeurs.

Vue aérienne du Teknival à Pernay en 2017
Vue aérienne du Teknival à Pernay en 2017 - ©Gendarmerie d'Indre-et-Loire

Indre-et-Loire, France

Le Teknival, c'est un rassemblement illégal de plusieurs dizaines de milliers d'amateurs de musique techno. L'an dernier, 40 000 teufeurs s'étaient retrouvés à Pernay, au Nord de Tours, pendant cinq jours : les boum-boum de la musique étaient audibles jusqu'à 15 kilomètres à la ronde. Des négociations entre des organisateurs et l'Etat ont duré plusieurs mois, sans résultat, à propos de l'édition 2018 : La préfecture a refusé de laisser le Teknival s'installer sur le site du camp du Ruchard, près de Chinon. Les organisateurs ont donc annoncé sur leur page facebook que la manifestation serait donc sans doute une nouvelle fois "illégale et clandestine".

Le 25ème anniversaire de cette manifestation pourrait attirer jusqu'à 60 000 personnes, venues de toute l'Europe

Pour l'instant, seuls quelques organisateurs savent où se déroulera ce teknival. Dans les heures qui viennent, ils annonceront sur les réseaux sociaux plusieurs lieux de rassemblements, peut-être répartis dans plusieurs départements, et ce n'est qu'en fin d'après-midi que tous les participants convergeront vers le lieu choisi. A ce moment-là, il sera impossible d'arrêter cette déferlante de milliers de véhicules

Les préfectures de toute la région Centre ont pris des arrêtés pour tenter d'empêcher l'arrivée des sonos

L'an dernier, l'indre-et-Loire pensait être épargnée, rien n'avait été anticipé par les autorités. Cette année, la préfète d'Indre-et-Loire a pris un arrété qui permet aux gendarmes d'immobiliser les camions transportant une sono : il devrait y en avoir une centaine... mais de l'extérieur, rien les distingue des autres poids-lourds, donc il faudra avoir de la chance pour tomber dessus lors des nombreux contrôles prévus. Notez que les préfets des 6 départements de la région centre ont pris les mêmes arrêtés. Tous croisent les doigts pour que, contrairement à ce que dit la rumeur, le Teknival se déroule dans un autre département.

Si le teknival se déroule une nouvelle fois en Indre-et-Loire, ce sera la manifestation qui réunira le plus de monde, cette année, dans le département...sauf qu'ici, il n'a pas été possible de discuter avec les organisateurs de la sécurité sur le site, évidemment. Il y aura donc encore inévitablement une grande part d'improvisation dans  la réaction des forces de l'ordre et des secours, si le teknival revient en Indre-et-Loire. 

L'an dernier, malgré la mobilisation de plusieurs centaines de gendarmes et pompiers, notamment, il y avait eu un mort pendant le Teknival de Pernay, un homme de 32 ans qui avait fait une overdose.