Société

Le Téléphérique à Brest : début de l'enquête publique

Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel mardi 7 avril 2015 à 19:29

Le futur téléphérique brestois, vue 1
Le futur téléphérique brestois, vue 1 © Radio France - BMO

Réunion publique ce jeudi soir, début de l'enquête publique le 16 avril : le projet du téléphérique brestois est plus que jamais en phase ascendante, même s'il a toujours ses soutiens et ses opposants.

Le projet de téléphérique brestois est plus que jamais dans sa dernière ligne doite. Réunion publique ouverte à tous les brestois ce jeudi de 19h à 21h. Ensuite, à partir du 16 avril, ce sera le début de l'enquête publique. Et l'occasion de réentendre les arguments des pour et des contre. 

Un téléphérique pour desservir les capucins

D'abord, rappelons l'origine du projet et sa raison d'être : relier les deux rives de la Penfeld avec un transport en commun moins coûteux qu'un nouveau pont. Le téléphérique sera constitué de é "trains" de plusieurs cabines. 3min d'un voyage de 410m de long et qui culmine à 70m de haut. Pas de problème en revanche avec le seul voisin concerné, il s'agit de la Marine Nationale.

Le futur téléphérique brestois, vue de designer - Radio France
Le futur téléphérique brestois, vue de designer © Radio France

telepherique PAP

 

Les Pour et les Contre

Mais la polémique fait toujours rage. A Brest, il y a les pour et les contre. Pour ce riverain, par exemple, c'est "contre" : "Vous voulez parler du truc pour rejoindre l'autre côté de la rivière, là ? Une connerie. Déjà que le centre ville de Brest est vidé, ça le viderait davantage" . Pour cette brestoise en revanche, le projet a du charme "je trouve que l'idée est marrante et rigolote. le centre-ville de Brest a été très longtemps triste. Plein de gens étaient contre le tram aussi et aujourd'hui je suis pas sûr qu'ils reviendraient en arrière" . Certains auraient préféré d'autres parkings, ou s'inquiètent du coût du projet. 19 millions d'euro pour le moment.

Telepherique 6 h 48

La controverse politique

Le téléphérique brestois a été un des enjeux de la campagne pour les municipales à Brest. Aujourd'hui, le débat est toujours le même : l'opposition de droite avec Bernadette Malgorn continue de dénoncer un projet pas encore fait : "On nous dit "tout est fait, tout est décidé" ah ? Mais pourquoi fait-on une enquête publique alors ? il y a toute une série de problèmes environnementaux et financiers qu'il faut étudier" . François Cuillandre répond aux inquiétudes "il y a eu des rumeurs "pas d'écotaxe, pas de téléphérique, ça n'a jamais été une réalité". L'Etat a même relancé malgré un contexte budgétaire tendu l'aide aux équipements de transports".

télépherique ENRO