Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le téléphérique du Salève va être rénové

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C’est un vieux monsieur qui va s’offrir une cure de jouvence. Construit en 1932, le téléphérique du Salève va être entièrement réhabilité. Le projet prévoit notamment la création d’un restaurant panoramique. Les travaux débuteront en 2020.

Image d'architecte du projet de rénovation du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes)
Image d'architecte du projet de rénovation du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes) -

Haute-Savoie, France

Rénové et relooké. Le téléphérique du Salève va faire peau neuve. "Et le projet que nous avons choisi (…) doit permettre d’en faire le site touristique majeur du grand Genève", assure Christian Dupessey. Le président d’Annemasse Agglo reconnait avoir eu un coup de cœur pour les plans dessinés par le cabinet d’architectes DDA. La réhabilitation débutera dès la gare de départ (à Etrembières). Elle sera complètement revue et modernisée. Mais c’est à l’arrivée du téléphérique, après les quatre minutes de montée pour atteindre 1 097 m d’altitude, que les changements les plus impressionnants vont intervenir. 

S’il était hors de question de détruire le U renversé construit en 1932 par l’architecte Maurice Braillard, sa longue galerie sera utilisée autrement et débarrassée de son bardage métallique disgracieux. "A la place nous allons mettre des fenêtres, explique David Devaux, l’architecte de cette rénovation. Et ce qui aujourd’hui servait de local technique va devenir un restaurant panoramique." Un lieu avec vue sur Genève et son jet d’eau qui se voudra unique. 

Image d'architecte de l'intérieur du futur restaurant panoramique du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes) - Aucun(e)
Image d'architecte de l'intérieur du futur restaurant panoramique du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes) -

En 1930, l’architecte Maurice Braillard avait déjà imaginé une salle de bal-restaurant dans la galerie de la gare haute du téléphérique du Salève. Mais son projet n’avait pas abouti. 

Image d'architecte du projet de rénovation de la gare d'accueil du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes)  - Aucun(e)
Image d'architecte du projet de rénovation de la gare d'accueil du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes) -

Le projet que nous avons choisi (…) doit permettre de faire du téléphérique du Salève le site touristique majeur du grand Genève" - Christian Dupessey, président d’Annemasse Agglo

ECOUTEZ Christian Dupessey, président d’Annemasse Agglo.

Image d'architecte, vue de face du projet de rénovation de la gare haute du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes)  - Aucun(e)
Image d'architecte, vue de face du projet de rénovation de la gare haute du téléphérique du Salève (@DDAarchitectes) -

REPORTAGE : cure de jouvence pour le téléphérique du Salève

Début des travaux en 2020

L’actuel restaurant de la gare haute du téléphérique sera détruit et l’esplanade totalement repensée. De nouveaux espaces d’accueil sont également prévus (salle de séminaire, éco-boutique, espace accueil et d’information, espaces muséo-ludiques, salle hors sac…). Avec cette rénovation le Groupement Local de Coopération Transfrontalière (le GLCT gère le téléphérique) espère séduire une nouvelle clientèle (tourisme d’affaire, séminaires …). En 2017, le téléphérique du Salève a transporté 295 000 passagers.   

Durée des travaux 

  • Démarrage : printemps 2020
  • Mise en service : automne 2021
  • Le téléphérique sera fermé au public quelques mois pendant cette période de travaux.

Coût du projet : 8,5 millions d'euros

  • Financement public : Europe, Etat français, Région, Département
  • Financement participatif : lancé dans les prochains mois sur France et Suisse
  • Dons : Fondation privée genevoise et Loterie Romande.
  • Fonds propres du GLCT : trésorerie et emprunt
Choix de la station

France Bleu