Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Téléthon 2018

Le Téléthon s'achève sur un bilan en forte baisse avec 69,3 millions d'euros de promesses de dons

dimanche 9 décembre 2018 à 11:32 Par La rédaction de France Bleu, France Bleu

Le Téléthon 2018 s'est terminé sur un bilan de 69,3 millions d'euros de promesses de dons. Un résultat "en forte baisse" pour le marathon télévisé en faveur de la recherche contre les maladies rares, dans un contexte perturbé notamment par le mouvement des gilets jaunes.

Le Téléthon 2018 s'achève sur un bilan en "forte baisse" de 69,3 millions d'euros dans un contexte social perturbé par les gilets jaunes
Le Téléthon 2018 s'achève sur un bilan en "forte baisse" de 69,3 millions d'euros dans un contexte social perturbé par les gilets jaunes © AFP - GILLES SCARELLA / FRANCE TELEVISIONS / AFP

Après 30 heures de diffusion en direct, le Téléthon 2018 s'est achevé dans la nuit de samedi à dimanche sur un bilan en forte baisse : 69,3 millions d'euros de promesses de dons, contre 75,6 millions en 2017. En cause, "un climat et un contexte social que l'on connait", observe Laurence Tiennot-Herment, faisant allusion au mouvement des gilets jaunes. La vice-présidente de l’AFM-Téléthon y voit les conséquences d'"une pression fiscale sur certains de nos donateurs, notamment des retraités impactés par la hausse de la CSG".

La France des "gilets jaunes", c'est aussi la France du Téléthon" - Serge Braun, directeur scientifique de l'AFM-Téléthon 

Les manifestations des gilets jaunes ont également perturbé l'action sur le terrain. Des animations et des défis prévus à Paris, Bordeaux ou Rouen ont été annulés comme la "Marche des maladies rares" prévue au Jardin du Luxembourg à Paris, les "villages du Téléthon" à Bordeaux et Quimper, ou encore un "loto des enfants" initialement programmé à Marseillan (Hérault). La très grande majorité des 20.000 points d’animation ont pu être maintenus grâce à la mobilisation de 250.000 bénévoles. Par mesure de sécurité, le plateau de France Télévisions, prévu à l'origine sous deux grandes bulles transparentes place de la Concorde, à l'extrémité des Champs-Élysées, a aussi été rapatrié en studio.

Mais pas question d'en vouloir aux manifestants. Pour Serge Braun, directeur scientifique de l'association qui organise cet événement caritatif depuis 1987, "la France des "gilets jaunes", c'est aussi la France du Téléthon. C'est la population française qui est impactée et qui se manifeste. C'est aussi celle des donateurs. Nous sommes tous dans un même bateau et nous essayons d'avancer chacun de la meilleure manière possible". 

Une année de succès médicaux

"Le paradoxe, c'est qu'en cette année 2018, on a pu vraiment montrer des avancées exceptionnelles obtenues grâce à la générosité publique", note Laurence Tiennot-Herment. "Des premiers succès de la thérapie génique pour guérir certaines maladies génétiques rares du sang, du foie et du système immunitaire, avec des témoignages de familles et de chercheurs qui ont été mis en avant tout au long du Téléthon."

Cette baisse des promesses de dons ne décourage pas non plus Serge Braun. "C'est l'année des victoires, des avancées médicales majeures ont été présentées, des images extraordinaires d'enfants atteints de myopathie qui étaient condamnés à mourir à l'âge de deux ans et qui commencent un développement normal, qui retrouvent des forces. Ce sont des avancées qui vont pouvoir être déclinées sur un grand nombre de maladies."

Pour améliorer les résultats de son millésime 2018, l'association mise sur la vente aux enchères d’œuvres artistiques et autres objets données par des sportifs ou des artistes, organisée par Drouot.  À un peu plus d'une heure de la clôture, annoncée à midi, un tableau de Robert Combas atteint 41.000 euros. Même prix affiché pour le maillot de l'équipe de France, flanqué de ses deux étoiles et signé par les joueurs. Le double disque diamant de l'album "Mon pays c'est l'amour" de Johnny Hallyday monte à 6.600 euros.

Il est encore possible de faire une promesse de don au Téléthon en appelant le 3637 jusqu'au 31 décembre, et sur telethon.fr. L'an dernier, l'appel aux dons avait permis de recueillir au total 89 millions d'euros, en comptant les sommes reçues après la fin de l'émission, un montant déjà en baisse par rapport à l'édition précédente (93 millions).