Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le théâtre d'Angoulême rouvrira le 15 août : 230.000 à 600.000 euros de travaux

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le théâtre d'Angoulême est fermé depuis le 3 mars après avoir subi des inondations. Depuis, les spectacles sont délocalisés. Pour sauver la prochaine saison, la mairie décide de prendre en charge les travaux, dans l'attente des réponses des assurances.

Le théâtre d'Angoulême.
Le théâtre d'Angoulême. © Radio France - Guillaume Drechsler

Angoulême, France

La tristesse du 3 mars a laissé la place au soulagement. Le directeur du théâtre d'Angoulême, Gérard Lefèvre, se souvient des trois mètres d'eau dans les sous-sols du bâtiment. Trois mille mètres cubes accumulés là où se situent les installations électriques. Avec tout à changer.

230 000 à 600 000 euros de travaux

Dès le lendemain, la ville d'Angoulême prête des locaux à la vingtaine d'employés pour que l'activité continue et ordonne l'évacuation de l'eau puis l'assèchement de la partie inondée. Depuis, les expertises se succèdent. Le tableau général basse tension, l'éclairage, les appareils de sécurité en cas d'incendie, notamment, sont à changer. 

Le montant des travaux est estimé entre 231 868,81 € TTC et 600 000 €. L'estimation minimale date de la dernière réunion d'expertise, la semaine dernière. La fourchette haute dépendra des diagnostics pour le remplacement du transformateur et de la porte coupe-feu.

"Ce sont des sommes importantes qui seront mobilisées sur le budget d'investissement de la ville, au détriment d'autres dépenses ou grâce à des chantiers qui seront glissés" - Xavier Bonnefont, maire d'Angoulême

La mairie d'Angoulême ne veut pas attendre les résultats des expertises pour commander les travaux. Soit le montant de la prise en charge par les assurances est connu, rapidement, et la ville paiera sa partie des dépenses. Soit la ville avancera l'intégralité des coûts et les assurances rembourseront leur part.

Une décision avancée pour sauver la prochaine saison du théâtre. Sa présentation est fixée aux 26 et 27 juin à Lunesse (Angoulême). La campagne d'abonnement suivra. La pièce d'ouverture sera Rui Blas, de Victor Hugo, par la comédie Poitou-Charentes au début du mois d'octobre.

180 000 euro de pertes pour le théâtre

Si la prochaine saison semble sauvée, cela permettra de compenser les pertes de l'exercice actuel. Sur les 21 spectacles prévus entre les inondations et la fin de saison, 16 d'entre eux ont été sauvés et délocalisés dans d'autres salles de Charente (Rouillac, La Couronne, espace Franquin à Angoulême...). 

Les pertes d'exploitation de 180 000 euros concernent les frais d'annulation des spectacles et le remboursement de la billetterie. Mais cela aurait pu être pire selon Gérard Lefèvre, le président du théâtre d'Angoulême.

"Si l'équipe du théâtre ne se réinstallait pas dans son bâtiment, fin août, et si on accueillait pas la comédie Poitou-Charentes, c'est toute l'activité du théâtre qui ne peut pas se faire. Ce n'est pas un petit bout qui ne se ferait pas, c'est l'ensemble."

La réouverture, prévue au 15 août, permettra la tenue de la cérémonie de clôture du Festival du Film d'Angoulême dans le théâtre, comme chaque année.

Gérard Lefèvre, le directeur du théâtre d'Angoulême, et Xavier Bonnefont, le maire. - Radio France
Gérard Lefèvre, le directeur du théâtre d'Angoulême, et Xavier Bonnefont, le maire. © Radio France - Guillaume Drechsler