Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Titus, un blindé de 20 tonnes, est en test à la préfecture de police de Paris

jeudi 5 mai 2016 à 15:51 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Titus, c’est le nom d’un nouveau véhicule blindé qui est à l’essai à la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la préfecture de police de Paris. Le blindé de 20 tonnes a été présenté mercredi et il sera en test jusqu’au lundi 9 mai 2016.

Le Titus à Paris
Le Titus à Paris - @marsattaqueblog

Paris, France

Titus est un nouveau véhicule blindé. Il pèse 20 tonnes. Avec ses six roues motrices, ses six mètres de long et ses 2,50 mètres de large, le blindé peut transporter 13 hommes entièrement équipés. Depuis mercredi, le véhicule noir qui porte l’écusson de la Brigade de rechercher et d’intervention (BRI), l’antigang, se trouve devant la Préfecture de police à Paris. Il est en test. Titus pourrait remplacer l’ancien matériel. Malgré sa taille et son poids, il reste maniable, indique un membre de la BRI qui précise que le blindé peut atteindre les 110 km/h. Ce blindé peut résister à des balles de kalachnikov. Il permet à son équipage d’avancer sous le feu et d’évacuer des blessés ou des otages, explique un membre de la brigade qui a notamment donné l’assaut au Bataclan le 13 novembre 2015.

Le véhicule nu coûte 800.000 euros. Equipé, il peut atteindre 2,4 millions d’euros. Si la préfecture de police de Paris décide d’en acheter, il pourrait être sur place fin 2017. Un blindé plus petit, qui est plus rapide, pourrait aussi équiper la BRI de Paris.

Pour l’instant, la préfecture de police ne fait aucun commentaire. Titus a aussi été testé par le Raid.