Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des membres de Génération identitaire occupent le toit d'un hôtel destiné à accueillir des demandeurs d'asile

samedi 24 juin 2017 à 11:36 Par Alexandre Berthaud, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère et France Bleu

Vingt-cinq membres lyonnais de Génération Identitaire occupent depuis le milieu de matinée le toit de l'hôtel Formule 1 de Chanas (Isère). L'établissement a été racheté par l'État qui prévoit d'en faire un centre d'accueil pour demandeurs d'asile.

Les manifestants ont déployé des banderoles et ont ensuite installé un barnum sur le toit.
Les manifestants ont déployé des banderoles et ont ensuite installé un barnum sur le toit. - Source : Twitter Génération ID

Chanas, France

Les membres du groupe marqué à l'extrême droite, Génération Identitaire, occupent le toit de l'établissement depuis le milieu de matinée. "Nous protestons contre le rachat de ces hôtels pour y mettre des migrants. On aurait pu y mettre des Français de souche, des gens qui sont dans la rue", revendique un des hommes présent sur le toit, joint par téléphone.

Contre le rachat des Formule 1

L'hôtel fait en effet partie des 62 en France rachetés par la SNI (filliale de la Caisse des Dépôts), donc l'État, non pas pour y "mettre des migrants", mais pour devenir un centre d'accueil de demandeurs d'asile. Les manifestants comptent rester tant qu'on ne les délogera pas. La gendarmerie est sur place.

→ Lire aussi - Chanas : le projet d'accueil de demandeurs d'asile dans un hôtel "mis en suspens" par la préfecture de l'Isère