Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le torchon brûle entre les syndicats de police et l'exécutif

-
Par , France Bleu

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin reçoit les syndicats de police ce vendredi. La colère des forces de l'ordre ne redescend pas après les propos d'Emmanuel Macron dans une vidéo du média Brut, dans laquelle il avait évoqué les contrôles au faciès et les violences policières.

Nancy : mobilisation des policiers en colère le 15 novembre.
Nancy : mobilisation des policiers en colère le 15 novembre. © Maxppp - Cedric JACQUOT

Objectif : désamorcer les tensions. Ce vendredi matin, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, reçoit les représentants des policiers et des gendarmes. Le torchon brûle entre l'exécutif et les forces de l'ordre, depuis les déclarations du président de la République au média en ligne Brut, dans lesquelles il avait reconnu des contrôles au faciès et des violences de la part de certains policiers.

Deux des principaux syndicats de police ont annoncé en début de semaine qu'ils ne participeraient pas à la conférence baptisée "Beauvau de la sécurité" prévue en janvier et annoncée par Emmanuel Macron, tout en apportant leur soutien au ministre de l'Intérieur. Le Président "va répondre" aux syndicats de policiers Alliance et Unsa, a assuré ce mercredi Gérald Darmanin.

"Je n'ai pas de doute que le dialogue se fera dans les deux sens", a ajouté le ministre de l'Intérieur. "J'encourage tous les représentants et les personnels du ministère à discuter et à dialoguer", a poursuivi M. Darmanin.

"Nous attendons des réponses concrètes du ministre de l'Intérieur", a déclaré Stanislas Gaudon, le délégué général du syndicat Alliance Police, ce vendredi sur franceinfo. Si son syndicat boycotte le "Beauvau de la sécurité" c'est "parce que les dossiers importants ne sont pas sur la table", dit-il. Parmi eux, "la gratuité des transports pour les policiers sur le réseau SNCF", ou encore "la prise en charge de la mutuelle". Pour le délégué du syndicat Alliance, ce séminaire, c'est "allumer un contre-feu". "Aujourd'hui, les policiers sont attaqués, avec des accusations, une présomption de culpabilité, c'est ça la réalité du terrain", a-t-il poursuivi.

Dans un courrier adressé ce mercredi à l'Unsa, Emmanuel Macron explique que la rencontre avec Gérald Darmanin "apportera des précisions relatives à la mise en oeuvre des mesures annoncées", selon un communiqué du syndicat. Le chef de l'Etat y indique également qu'il s'"engagera personnellement" dans le "Beauvau de la sécurité", selon l'Unsa.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess