Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Tour de France 2019

PHOTOS - Le Tour de France accueilli par des centaines de fans à Laragne-Montéglin

-
Par , France Bleu Provence

Les coureurs sont arrivés en région PACA pour la 17e étape entre le Pont du Gard et Gap. C'est l'Italien Matteo Trentin qui l'a emporté. Et côté spectateurs, c'était la folie au passage de la caravane notamment à Laragne-Montéglin (Hautes-Alpes).

La caravane a fait des heureux à Laragne-Montéglin
La caravane a fait des heureux à Laragne-Montéglin © Radio France - Romane Porcon

Laragne-Montéglin, France

Le Tour de France est arrivé en Provence. Pour la 17e étape entre le Pont du Gard et Gap, les coureurs ont été accueillis par un public déchaîné. À Laragne-Montéglin, des centaines de fans sont venus acclamer les cyclistes et profiter aussi du passage de la caravane. C'est l'Italien Matteo Trentin qui a remporté cette étape et le Français Julian Alaphilippe reste en jaune. 

La caravane rencontre un énorme succès 

Dereta, une fan venue tout droit de Belgique, s'offre aussi un petit tour de France : "De Colmar jusqu'à maintenant, ça fait trois semaines. J'aime bien l'ambiance et profiter de la nature et des paysages. Le Sud et les Alpes, tout est super bien. Nous on n'a pas ça chez nous.

Les Français le savent bien, le Tour est magique et laisse plein de souvenirs. Daniel est un grand habitué : "Ça fait des années, mes parents, mes grands parents... C'est une tradition. Mon père me racontait que quand il était jeune, il descendait sur la Canebière tous les jours pour voir les résultats de l'étape quand il n'y avait pas de radio. Maintenant, on regarde sur le portable." 

Toutes les générations se mélangent au bord de la route. Bruno est venu avec son fils. "Moi j'étais petit comme mon fils. Quand j'étais venu la dernière fois, je devais avoir 8 ans. C'était surtout la voiture-balai qui m'avait impressionnée." 

Les enfants, eux, se régalent avec le passage de la caravane : "J'aime bien ramasser les jouets qu'ils envoient : les casquettes, les stylos, les bonbons..." Et même les grands en profitent, comme Patrick : "J'étais venu pour Cochonou. J'ai 58 ans donc c'est mon enfance. Je me souviens de mes premiers Tours de France à Briançon avec Cochonou et les fameuses 2CV." 

Les fans vont pouvoir assister ce jeudi à une nouvelle étape au départ d'Embrun. Pour la 18e étape, les difficultés ne manqueront pas avec pas moins de trois occasions de passer la barre des 2.000 mètres d'altitude. Les forçats du Tour devront ainsi venir à bout de trois cols mythiques de Vars (2.019 mètres), d'Izoard (2.360 mètres) et du Galibier (2.642 mètres).

Les enfants sont prêts pour voir passer la caravane - Radio France
Les enfants sont prêts pour voir passer la caravane © Radio France - Romane Porcon
A 68 ans, Jean Charles porte le maillot à pois - Radio France
A 68 ans, Jean Charles porte le maillot à pois © Radio France - Romane Porcon
La caravane fait le bonheur des grands et des petits - Radio France
La caravane fait le bonheur des grands et des petits © Radio France - Romane Porcon
Choix de la station

France Bleu