Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Tour de France 2020

Tour de France : en septembre, "forcément ce ne sera pas pareil" (Fabien Rajon, maire de La Tour-du-Pin)

-
Par , France Bleu Isère
La Tour-du-Pin, France

La "grande boucle" passera bien par La Tour-du-Pin (Isère) cette année, mais plus le 14 juillet. Ce sera le 15 septembre, en semaine, une fois les vacances terminées."Nous ne serons pas dans une logique d'imposer une fête à ceux qui n'auront pas la tête à ça", confie le maire Fabien Rajon.

Le parcours initial du Tour de France, avant le coronavirus
Le parcours initial du Tour de France, avant le coronavirus - ASO capture d'écran

Il devait accueillir le Tour de France sur sa commune le 14 juillet,  ce sera finalement le 15 septembre. Il se réjouissait d'organiser une grande fête populaire, au cœur de l'été, un jour férié, il devra se "contenter"' d'un départ d'étape un jour de semaine, une fois que l'école aura repris, loin de l'esprit de vacances qui flotte habituellement sur l'épreuve. Le maire de La Tour-du-Pin en Isère, Fabien Rajon se confie à France Bleu Isère. 

Fabien Rajon entre soulagement et déception à propos du nouveau calendrier du Tour de France

Il y aura bien un Tour de France cette année, mais en septembre, êtes-vous soulagé sur ce point ? 

Oui, on est soulagé, la commune sera bien au rendez-vous du Tour de France cette année, dans un contexte qui est inédit, sans précédent. mais ce sera nécessairement bien différent de ce qu'on imaginait. On était dans l’idée d’un passage le 14 juillet, en pleine période estivale de vacances, là ce sera tout à fait autre chose. 

Le 15 septembre ce ne sera pas la même chose que le 14 juillet...

C'est sûr que ce ne sera pas la même chose. Le Tour de France dans l'imaginaire collectif, c'est l'été, pendant les vacances. Et puis on tablait aussi sur la présence de touristes, de vacanciers, sur une très forte affluence le 14 juillet. Imaginer le Tour de France le 15 septembre, en pleine rentrée scolaire, ce sera forcément des perspectives en moins en terme économique, pour nos commerçants. Mais je crois qu'il faut être au rendez vous de nos responsabilités. On avait candidaté bien avant le coronavirus bien sûr, et notre partenariat avec ASO (la société organisatrice du Tour de France, ndlr) est bien évidemment maintenu. 

Auriez-vous préféré un report d'un an ? Un départ d'étape le 14 juillet 2021 ?  

Oui pourquoi pas, mais je me vois mal imposer quoi que ce soit à ASO, de manière verticale ou abrupte. Très clairement on est dans une logique de partenariat, on est aussi dans une logique de dire que pour La Tour du Pin, le "Tour" c'était une très belle opportunité. On avait la chance d'être choisi pour le 14 juillet, la crise passe par là on doit faire preuve de compréhension. J'ai bien conscience de ne pas être décideur des dates et des échéances. Le Tour de France chez nous le 15 septembre ce n'est pas une décision du maire ou du conseil municipal. C'est une décision qui est prise à Paris et il faut s'y plier. Ça va concourir à la notoriété de la ville, mais pas dans les mêmes conditions ni dans la même ampleur que pour le 14 juillet. Il faut être lucide. Notre responsabilité en revanche c'est de faire en sorte que tout se passe bien et que ça reste une belle fête du vélo.

Justement vous aviez prévu de nombreuses animations en amont du 14 Juillet, là allez-vous réfléchir à animer la ville pour le 15 septembre ?

Oui on avait prévu beaucoup d’animations avant, car je souhaitais qu'on fasse une grosse fête le 14 juillet mais aussi qu'on capitalise avant le 14 juillet. Là évidemment le scénario n'est plus du tout le même. Et si on doit mettre en place des animations, on devra aussi organiser toutes les contingences sanitaires imposées par l'Etat, qui sont parfaitement légitimes. On verra du coup ce qui sera possible de faire dans la mesure de nos moyens.

"Je n'ai pas envie que le Tour de France soit une fête obligatoire imposée par la mairie de La Tour-du-Pin"

Peut-on imaginer un partenariat avec les scolaires si l'école a repris ?

Pourquoi pas. On ne sera pas dans une logique d'imposer quoi que ce soit à des partenaires ou des gens qui n'auront pas la tête à faire la fête. Très clairement je n'ai pas envie que le Tour de France soit une fête obligatoire imposée par la mairie de la Tour du Pin loin de là. Celles et ceux qui voudront participer, concourir au succès de cette journée seront les bienvenus, mais on ne sera pas dans une logique d'imposer les choses. Si on peut faire en sorte que les choses se passent bien tant mieux, mais j'ai un petit pressentiment sur le fait que l'état d'esprit ne sera pas à la fête pour le 15 septembre. Mais notre responsabilité c'est de faire en sorte que tout se passer bien, on veillera à animer la ville si les conditions sanitaires le permettent.

-
- © Radio France
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess