Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le tourisme de la mort a doublé en Suisse depuis cinq ans

vendredi 22 août 2014 à 11:56 Par Jules Brelaz, France Bleu Pays de Savoie

D'après une étude publiée jeudi par la revue britannique Journal of Medical Ethics, le nombre d'étrangers se rendant en Suisse pour accéder au suicide assisté a doublé entre 2008 et 2012. Les Britanniques, les Allemands et les Français occupent le trio de tête de ce tourisme de la mort.

couloir hôpital (image d'illustration)
couloir hôpital (image d'illustration) © Maxppp

Un voyage aller sans retour

Entre 2008 et 2012, 611 étrangers ont bénéficié d'une assistance à mourir en Suisse. Leur nombre a doublé sur les deux dernières années durant cette période. 

"Les demandes provenants de ressortissants français augmentent"

Le Docteur Jérôme Sobel, président d'Exit Suisse Romande.

Le Docteur Jérôme Sobel, président de l'association Exit Suisse Romande (Benjamin Glaise)

Exit Suisse Romande est l'une des deux associations habilitées à accompagner les candidats au suicide assisté. Mais Exit n'accepte que les patients de nationalité suisse. Dignitas est la seule association qui accueille les personnes étrangères recourant au suicide assisté. La Suisse est l'un des très rares pays au monde à autoriser l'aide au suicide dès lors que celle-ci ne se fonde pas sur un mobile "égoïste".

"Il y a une liberté exceptionnelle en Suisse, le pays est tout à fait libéral dans ce domaine"

Ludwing A. Minelli, secrétaire général et fondateur de l'association Dignitas

Plus de la moitié de ces candidats souffrent de problèmes neurologiques, les cancers et les affections rhumatismales figurent également parmi les pathologies évoquées. Les décès sont provoqués par l'absorption de pentobarbital de sodium, un produit également utilisé à fortes doses dans l'euthanasie vétérinaire.

 

L'euthanasie en Europe - Aucun(e)
L'euthanasie en Europe

Ludwing A. Minelli, secrétaire général et fondateur de Dignitas (Benjamin Glaise)