Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le très long bras de fer entre les usagers et les propriétaires de la forêt de La Teste-de-Buch

jeudi 5 octobre 2017 à 16:42 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

C'est un conflit historique qui a pour théâtre la forêt de la Teste entre une association d'usagers et des propriétaires forestiers. Les premiers font valoir leur droit : celui de pouvoir prélever du bois de chauffage et de construction sur des terrains qui sont pourtant privés.

Christian Gousset, président de l'Addufu, au milieu d'adhérents de l'association
Christian Gousset, président de l'Addufu, au milieu d'adhérents de l'association © Radio France - Stéphane Hiscock

La Teste-de-Buch, France

C'est un droit unique : cette forêt de La Teste est la seule en France où la règle s'applique. Les textes qui régissent les 4.000 hectares de la forêt usagère de La Teste remontent au Moyen-Age. Aujourd'hui les propriétaires forestiers voudraient remettre en cause cette loi mais ils se heurtent à la résistance farouche d'un groupe d'usagers réunis sous la bannière de l'Association de défense du droit d'usage et de la forêt usagère (l'ADDUFU).

Pas question de déposer les armes

Les adhérents de l'ADDUFU batailleront jusqu'au bout pour faire respecter ce droit d'usage dans la forêt. Leur étandard c'est un texte rédigé en 1759 qui stipule noir sur blanc que même en cas de refus des propriétaires forestiers, les habitants de la Teste, d'Arcachon de Gujan-Mestras et du Cap Ferret ont le droit d'abattre et de prélever des arbres là où ils le souhaitent. C'est comme ça ... dans la forêt usagère, le propriétaire possède le terrain mais pas les arbres.

N'importe quel habitant du secteur peut se rendre chez un propriétaire et lui dire qu'il va prélever du bois sur sa parcelle. C'est la loi. — Christian Gousset, président de lADDUFU

Fort de ce texte, les usagers ont même installé une scierie en bordure de forêt. Leur association compte aujourd'hui une centaine d'adhérents et l'an passé ils ont débité 150 mètres cubes de bois pour en faire des planches. Traités de voleurs et de vandales par certains propriétaires, les usagers restent droit dans leurs bottes.

Les propriétaires sont furieux mais à chaque fois qu'ils ont tenté d'obtenir gain de cause devant les tribunaux ils ont perdu.