Société

Le tunnel de La Défense rouvert aux camions après 7 ans de travaux

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 21 avril 2015 à 5:00

Tunnel Paris
Tunnel Paris © Radio France/Emilie Defay

Depuis vendredi 17 avril, les camions peuvent à nouveau circuler dans le tunnel de l’A14 Nanterre-La Défense qui a été complètement rénové. Les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes ne pouvaient plus emprunter ce tunnel depuis l’été 2008.

Les travaux de rénovation du tunnel de l’A14 Nanterre-La Défense ont duré 7 ans. Yann Jounot, le préfet des Hauts-de-Seine, a signé le mardi 14 avril l’arrêté autorisant à nouveau la circulation des camions dans ce tunnel. L’interdiction a véritablement été levée le vendredi suivant mais lundi les panneaux n'étaient toujours pas retirés.

Après l’incendie dans le tunnel du Mont-Blanc, qui avait fait 39 morts en mars 1999, la réglementation s’était durcie. De nouvelles normes de sécurité avaient été décidées. En 2007, le tunnel de La Défense était l’un des six ouvrages considérés comme prioritaires en Ile-de-France . Il avait besoin d’être rénové.

Ce tunnel est l’un des plus longs de France et il accueille plus de 100.000 véhicules par jour. Dans ce souterrain, qui a été réalisé en dessous des lignes de métro, de RER et de la dalle du parvis et du centre commercial des Quatre-temps, les travaux ont été réalisés de nuit , sans aucun véhicule à l’intérieur. Quatre fois par semaine, à 22h00, tunnel fermé, près de 200 ouvriers ont posé des centaines de milliers de plaques antifeu. Les équipements de sécurité déjà dans le souterrain, comme les ventilateurs, les extracteurs de fumée ou encore les caméras de surveillance, ont été rénovés. De nouvelles issues de secours ont été creusées.

La Direction interdépartementale et régionale des routes d’Ile-de-France a investi près de 160 millions d’euros dans ce chantier.

Pour le maire de Nanterre, cette réouverture est une très bonne nouvelle. Depuis la mise en place de l’interdiction, les camions avaient envahi la ville. Ils représentaient une vraie nuisance pour certains riverains comme ceux des Terrasses de l’Arche par exemple.