Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le village de Sireix, 67 habitants, s'installe un réseau internet très haut débit

dimanche 25 novembre 2018 à 20:08 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

La commune de Sireix, dans les Hautes-Pyrénées, va passer au très haut débit. Rien d'extraordinaire jusque là, sauf qu'on parle ici d'un village de 67 habitants, niché dans le val d'Azun qui, selon les plans du gouvernement, aurait dû être raccordé à la fibre au mieux en... 2023.

Le maire de Sireix, Philippe Toulouzet, dans son village face aux Pyrénées
Le maire de Sireix, Philippe Toulouzet, dans son village face aux Pyrénées © Radio France - Axelle Labbé

Sireix, France

Le village de Sireix, 67 habitants, va passer au très haut débit. Lassés d'attendre le raccordement à la fibre, qui selon les plans du gouvernement devrait arriver au mieux en 2023, peu satisfaits du satellite, le maire et ses administrés ont donc décidé de se débrouiller tous seuls pour sortir de leur zone blanche. 

Grâce à une entreprise locale, ils ont réussi à faire fonctionner un système qui permet d'avoir du wifi dans tous les foyers de la commune depuis un an. Et il vont encore augmenter le débit à partir de la semaine prochaine. Le principe est le même que celui utilisé dans les gares et les aéroports. Il a déjà fallu capter le signal de la fibre à Agos-Vidalos, un village à 15 km. Grâce aux ondes hertziennes, comme celles de la télé, ce signal est envoyé au sommet du Pibest, à 1400 mètres d'altitude, puis rebasculé de l'autre côté, sur le toit de l'église en passant par celui de la mairie. 

Écoutez notre reportage à Sireix

Ensuite, chacun a sa box à la maison. Et ça marche atteste Laura, 18 ans, en faisant défiler sa page facebook sur son téléphone. Sa mère, Sandrine, est elle aussi bien soulagée de pouvoir faire ses démarches en ligne, et de savoir que le petit frère de Laura, qui est en seconde, peut faire ses recherches tranquillement. 

Deux récepteurs/émetteurs ont été installés sur le clocher (en blanc de chaque côté des cloches) - Radio France
Deux récepteurs/émetteurs ont été installés sur le clocher (en blanc de chaque côté des cloches) © Radio France - Axelle Labbé

On n'imagine pas ce qu'est la vie sans internet quand on y a accès - P. Toulouzet, le maire de Sireix

Désormais, 22 foyers sur 30 sont équipés. Le village a fait tout à coup un bon dans le temps raconte le maire, Philippe Toulouzet : "on n'imagine pas ce qu'est la vie sans internet quand on a accès à internet. Il faut voir ce qu'est une coupure d'eau ou d'électricité pour savoir combien c'est important dans la vie quotidienne. Internet, c'est exactement la même chose. Aujourd'hui, envisager de vivre sans internet dans nos petits villages de montagne, c'est très compliqué. Il y a les enfants, leur scolarité, les démarches administratives, les déclarations des agriculteurs... Autant de choses impossibles aujourd'hui sans accès internet. J'ai aussi un gite rural, on avait mis en place une connexion par satellite, mais la quantité d'infirmation chargée était limitée. Le forfait se retrouvait bloqué à la moitié du mois, et les vacanciers qui arrivaient ensuite et qui avaient réservé avec une connexion s'en trouvaient démunis". 

Laura, et Tac le chaton, peuvent maintenant se connecter sans problème  - Radio France
Laura, et Tac le chaton, peuvent maintenant se connecter sans problème © Radio France - Axelle Labbé

Coût de l'abonnement pour les Sireixois : 35 euros par mois, pas plus cher qu'en ville. La mairie a investit 7800 euros dans l'installation, de petites bornes blanches qui se voient à peine sur les toits. Et chaque foyer a déboursé 100 euros, au lieu de 360 euros, pour être raccordé, grâce à une subvention du conseil départemental des Hautes-Pyrénées.