Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le vol de moutons, un "fléau" pour les agriculteurs de Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un éleveur s'est fait dérober 14 moutons sur l'Île Forget, à Saint-Sébastien-sur-Loire depuis le début de la semaine. Selon un collectif d'éleveurs, ce sont 700 à 800 moutons qui sont volés chaque année en Loire-Atlantique. Le mode opératoire est chaque fois le même.

Un mouton dans un champ (illustration).
Un mouton dans un champ (illustration). © Maxppp - Yves Regaldi

Saint-Sébastien-sur-Loire, France

Un éleveur s'est fait voler 14 moutons depuis le début de la semaine à Saint-Sébastien sur Loire près de Nantes. Des bêtes qu'il met en éco-pâturage sur le terrain de golf de l'île Forget. Alain Redureau avait déjà subi des vols de brebis l'an dernier. Il détaille : "La nuit de lundi à mardi, huit brebis pleine, et six moutons dans la nuit de jeudi à vendredi. On suppose que ça s'en va dans des trafics parallèles." 

"Quelqu'un a bien dû les voir"

Des vols chaque fois bien organisés. D'autant que l'île Forget est difficile d'accès en véhicule : "Ils sont venus avec un camion, quelqu'un a bien dû les voir", se désole l'éleveur. Alain Redureau n'hésite pas à parler de "fléau". Les vols sont apparus depuis 4 ou 5 ans, autour de la métropole nantaise.

Un collectif d'éleveurs "pillés"

C'est toujours le même mode opératoire, les animaux sont attachés par les pattes et mis dans des fourgons. les vols s'étendent aujourd'hui dans toute la Loire-Atlantique. Sébastien Héas, éleveur à Ligné, a monté un collectif d'éleveurs "pillés" pour recenser les vols dans le département. Il se désole : "Sur la Loire-Atlantique, on compte 700 à 800 moutons volés par an, et ça monte en puissance. C'est énorme."

La mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire a porté plainte, puisque les moutons étaient en éco-patûrage sur un terrain communal. Elle espère que l'exploitation des caméras de surveillance permettra d'identifier les voleurs.

Choix de la station

France Bleu