Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les motards en colère manifestent à Lunel pour dénoncer des infrastructures inadaptées aux deux-roues

-
Par , France Bleu Hérault

Deux semaines après une première manifestation pour dénoncer les ralentisseurs non-conformes, les motards en colère de l'Hérault ont dénoncé samedi 9 novembre, au pont du Vidourle à Lunel, des infrastructures inadaptées.

Une centaine de motards se sont réunis sur le pont du Vidourle à Lunel pour dénonce son agencement, trop resserré, qui met les motards en danger selon eux
Une centaine de motards se sont réunis sur le pont du Vidourle à Lunel pour dénonce son agencement, trop resserré, qui met les motards en danger selon eux - FFMC34

Lunel, France

Ils ont parcouru une trentaine de kilomètres. Les motards en colère de l'Hérault (FFMC34) manifestaient samedi 9 novembre. Une centaine de motards se sont retrouvés au Zénith de Montpellier pour se rendre ensemble sur le pont du Vidourle à Lunel. Un rassemblement pour une action symbolique, car cet endroit, emblématique pour les motards, serait trop peu adapté aux deux-roues.

"Le pont est trop étroit, dénonce Jean-Michel Sénéchal, le président de la FFMC34. C'est difficile pour deux véhicules de passer en même temps, ils sont obligés de s'écarter au maximum l'un de l'autre pour pouvoir se croiser, ce qui crée du danger pour les motards. Il faut que les pouvoirs publics fassent quelque chose, que le pont soit élargi au maximum pour éviter les accidents. Certes, ce n'est souvent que de la taule froissée, mais c'est aussi régulièrement de la viande de motard." 

Refaire les routes

Les manifestants, venus de l'Hérault mais aussi du Gard, dénoncent plus globalement des infrastructures qui ne prennent pas en compte les motards. Bernard a perdu son fils à l'été 2018. Un accident provoqué par un affaissement de la chaussée. "Aujourd'hui la route est complètement bouchée. Ça aurait été fait la veille, avant qu'il ne passe, il n'aurait rien eu, raconte-t-il, ému. Donc je me pose la question : est-ce qu'il faut à chaque fois un mort pour qu'ils fassent quelque chose ? Quand il y a un mort, ils refont la route et les infrastructures comme il faut...mais on ne sera peut-être pas suffisamment d’habitants en France pour que toutes les routes soient refaites. On demande que le gouvernement mette des moyens pour remettre les routes en état, et pas refaire du rebouchage avec un petit coup de goudron". 

Pour dénoncer la largeur du pont, les manifestants ont étendu un mètre entre les bords et ont fait mine de l'élargir, à la main. 

  - Aucun(e)
- FFMC34
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu