Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les 13 salariés du château de Benais en Indre-et-Loire seront fixés sur leur sort ce jeudi soir

jeudi 28 septembre 2017 à 11:09 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La mairie de Boulogne-Billancourt qui est propriétaire du château de Benais souhaite le vendre. Le château qui accueille des colonies de vacances depuis 1949 serait déficitaire. Les 13 salariés, présents sur place depuis une trentaine d'années, sont inquiets.

Les salariés du Château de Benais
Les salariés du Château de Benais © Radio France - Denis Guey

Les 13 salariés du château de Benais, près de Bourgueil, quittent ce jeudi matin la Touraine pour aller manifester devant la mairie de Boulogne Billancourt. Ce soir à 18h se tient un conseil municipal qui va décider de leur sort. En mars dernier, la commune a annoncé son intention de vendre le château qui abrite depuis 1949 le centre de vacances communal. Elle veut donc aussi se séparer des 13 emplois d'agents territoriaux. Bernard Berthier est cuisinier à Benais depuis 36 ans. Il ne comprend pas la décision de la ville de Boulogne Billancourt. On a appris la nouvelle avec un fournisseur. On a pris un gros coup sur la tête. On ose pas y croire.

On a nos enfants ici, notre maison, notre famille. On est là depuis 30 ans. On a pas envie d'aller vivre à Boulogne-Billancourt

Ce soir, la délégation des 13 agents du château compte bien faire entendre sa voix au conseil municipal de Boulogne Billancourt. Les salariés n'ont jamais rencontré le maire depuis l'annonce de la vente du château. Une décision qui est incompréhensible pour eux. Mais le maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, précise que la fréquentation du centre de vacances n'aurait cessé de baisser depuis 2011, passant de 81% de taux d'occupation à 55%. Mais la CGT a une autre lecture. Dominique Ménard, le représentant syndical qui conduira la délégation ce soir. On dit que la fréquentation baisse. Or, le maire de Boulogne-Billancourt est président du GPSO, la communauté de communes de Boulogne. Il pourrait proposer aux autres communes d'utiliser les structures du château ?

De 1200 à 1400 enfants accueillis chaque année

Depuis 2011, le centre de vacances du château de Benais accueille bon an mal an de 1.200 à 1.400 enfants. Sa fermeture aurait deux conséquences : le déracinement ou le licenciement des 13 agents qui y travaillent et qui ont tous la cinquantaine. Il y aura aussi un manque à gagner pour le commerce local à Benais. Ce soir, les agents du château attendent du maire de Boulogne-Billancourt qu'il explique les raison exactes du projet de fermeture.