Société

Les 160 premiers utilisateurs de Pibal tirés au sort à Bordeaux

Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde vendredi 13 juin 2014 à 7:00

Le Pibal avait été exposé devant l'hôtel de ville de Bordeaux
Le Pibal avait été exposé devant l'hôtel de ville de Bordeaux © Radio France

Après une période de réglages, la ville de Bordeaux mettra à disposition, début juillet, les 160 premiers Pibal, le vélo-patinette imaginé par le designer Philippe Starck. Et pour sélectionner les heureux élus, un tirage au sort est lancé ce vendredi 13.

Le Pibal, le vélo-patinette conçu par Philippe Starck sera disponible à la maison du vélo de Bordeaux , gratuitement, à partir de la rentrée de septembre . A terme, le Pibal remplacera les 4000 vélos classiques prêtés depuis 15 ans par la municipalité. En attendant, les 160 premiers seront distribués début juillet aux Bordelais tirés au sort. Le tirage au sort s'ouvre ce vendredi 13 (et jusqu'au 27 juin) avec le crush, un nouveau concept bordelais de conversation numérique. Il suffit de retirer un coupon jaune Pibal/le Crush dans l'un des 50 sites de la commune (à retrouver sur le site internet de la ville de Bordeaux). Pour être tirés au sort, il faut habiter Bordeaux et être majeur.

Gris et jaune , il a la particularité de posséder une plateforme centrale qui lui donne un léger look de patinette. L'idée est de pouvoir, dans un centre ville dense, passer facilement de la marche au pédalage. Avec plus de 10 % des déplacements quotidiens, les Bordelais utilisent 15 fois plus le vélo qu'il y a 15 ans.

"Le Pibal est un percheron, il est rustique." — Philippe Starck

Le Pibal est une exclusivité de fabrication de Peugeot pour la ville de Bordeaux. La mairie débourse 420 euros pour chaque vélo acheté.