Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les 24 Heures du Mans se remettront vite de la crise sanitaire, assure l'historien Francis Piquera

-
Par , France Bleu Maine

Cette édition des 24 Heures du Mans sans public est une première, mais ne va pas menacer l'avenir de la course, assure l'historien Francis Piquera.

Francis Piquera est optimiste pour l'avenir des 24 Heures du Mans.
Francis Piquera est optimiste pour l'avenir des 24 Heures du Mans. © Radio France - Elie Abergel

Vous les entendez, mais sans les voir. Les 24 Heures du Mans se tiennent à huis-clos ce week-end. Une première historique pour la compétition. 

Mais pour Francis Piquera, historien et ancien conservateur du musée des 24 Heures, ce bouleversement ne menace pas la course. 

Course mythique intouchable ? 

"Cette course a toujours su aller de l'avant, c'est un laboratoire de progrès, pétri de créations techniques et de recherche qui aboutissent sur des solutions positives pour l'automobile, comme les freins à disque ou l'éclairage des freins à iode", détaille Francis Piquera 

"Les 24 heures du Mans sont entrées dans les moeurs de la France, comme le Tour de France par exemple, personne n'imagine la course s'arrêter. Cela fait partie de l'Histoire et c'est attendu partout avec beaucoup de joie et d'enthousiasme", continue l'historien. 

Des éditions déjà bouleversées

L'édition 2020 n'est pas la seule à avoir connu des changements. Celle de 1936 a été annulée suite aux mouvements sociaux et aux grandes grèves. 

Après le dramatique accident de 1955 qui a fait 82 morts, la course a été décalée l'année suivante pour respecter le deuil des familles de victimes. 

Après la Seconde guerre mondiale la course ne reprend qu'en 1949, et en 1968, la course a eu lieu le 28 et 29 septembre à cause des grandes grèves de mai 1968. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess