Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les 24 Heures du Mans se vivent aussi en famille pour la fête des pères

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Pour les familles amatrices d'automobile et des moteurs qui pétaradent, les 24 Heures du Mans tombent juste cette année. Ce dimanche 16 juin coïncide avec la fête des pères ! Il n'est pas rare, ainsi, de voir sur le circuit deux générations partager l'amour du bitume.

Patrick emmène son fils Cédric aux 24 heures du Mans depuis 38 ans ... Aujourd'hui, ils vivent l'épreuve côte à côte !
Patrick emmène son fils Cédric aux 24 heures du Mans depuis 38 ans ... Aujourd'hui, ils vivent l'épreuve côte à côte ! © Radio France - Simon de Faucompret

Le Mans, France

La passion, ça se transmet de génération en génération sur le circuit des 24 Heures du Mans (Sarthe) : il n'est pas rare, lors de l'épreuve qui se déroule ce week-end, de voir un bambin déjà assorti d'une casquette floquée aux couleurs de l'épreuve automobile, ainsi que son père et peut-être même son grand-père ! Et comme le calendrier fait parfois bien les choses, le deuxième jour d'épreuve, ce dimanche 16 juin en l'occurrence, est également celui de la fête des pères.

"Une vraie passion commune"

C'est justement son père Patrick qui a transmis le virus à Cédric. Les deux Creusois se baladent dans le village à la recherche d'un petit objet à ramener. "Déjà, c'est un week-end qu'on passe tous les deux, alors c'est forcément un moment sympathique", sourit Cédric. "En plus, c'est l'occasion rêvée de lui faire un petit cadeau."

Pour Edwige, "pas facile de surprendre mon père, il est commissaire de course ! C'est pour ça qu'on chine avec mon amie Alexa !" - Radio France
Pour Edwige, "pas facile de surprendre mon père, il est commissaire de course ! C'est pour ça qu'on chine avec mon amie Alexa !" © Radio France - Simon de Faucompret

Qu'est-ce qu'on offre à un passionné, qu'on connaît par cœur ? "Ça peut être une casquette, un t-shirt..." En ce moment, les deux Creusois examinent des rangées de petites voitures miniatures de collection. "Le vrai cadeau, ce serait une Porsche", plaisante Cédric. "Mais ce sera peut-être la casquette Porsche plutôt... Il va falloir jouer au Loto", glisse-t-il à son paternel.

"Dès que Cédric a eu l'âge, pour l'édition 93, on l'a emmené !"

"Je viens depuis 1981 avec mon épouse, révèle Patrick, et dès que Cédric a eu l'âge, pour l'édition 93, on l'a emmené !" Cédric avait 7 ans quand il a découvert l'épreuve. "On n'avait pas de tribune, alors il a passé trois heures sur mes épaules pour attendre l'arrivée", se souvient Patrick. Et ils y sont retournés, chaque année. "L'endurance est une vraie passion commune", confirme-t-il, tandis que son fils embraye : "On fait aussi du karting ensemble ! C'est une passion qu'on aime bien mettre en pratique."