Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les 24h du Mans célèbrent aussi 40 ans d'innovation au service des motards

vendredi 20 avril 2018 à 5:36 Par Yann Lastennet, France Bleu Maine

ABS, pneumatiques, protection des pilotes : la célèbre course mancelle permet aux constructeurs et aux équipementiers d'améliorer leurs produits pour les motards du quotidien

Laetitia (à gauche), la gérante de Dafy Moto, et l'une de ses vendeuses
Laetitia (à gauche), la gérante de Dafy Moto, et l'une de ses vendeuses © Radio France - yann lastennet

Le Mans, France

C'est un rendez-vous incontournable des motards qui viennent aux 24h. Dafy Moto propose des centaines d'articles dans son magasin de la zone du Panorama, au bord du circuit. Laetitia Salas, la gérante, a pris ses précautions. "J'ai embauché quatre vendeurs de plus. Les 24h et le Grand Prix de France moto sont mes plus grosses semaines de l'année en terme de volume de vente" même si la gérante n'a pas fait précisément ses comptes. "Il y a aussi un mécanicien en plus car les batteries se vident très vite sur les parking. Il y a aussi beaucoup de pneus crevés". Ou cramés lors des "burn", ces séances de destruction des gommes pour le fun. Mais depuis 40 ans, les 24h du Mans servent aussi de banc d'essais aux constructeurs comme aux équipementiers pour améliorer leurs produits. Impossible de citer toutes les innovations qui ont quittées la piste pour équiper la moto de tous les jours. Vincent, un motard normand, apprécie "l'A.B.S, l'anti-patinage ou l'amélioration des pneumatiques". "Il y a aussi les casques qui ont bien évolué" renchérit Anthony son copain qui fait de la moto depuis 15 ans . " Mon premier casque tenait à peine. Aujourd'hui, il y a des grosses boucles qui le fixe bien. Il y a aussi les visières qui sont mieux fixées. Et çà, c'est grâce à la course et aux remarques des pilotes". Laetitia met en avant " les renforts à l'intérieur des blousons, les protections au niveau des dorsales ou encore les gants qui aujourd'hui doivent être homologués. Ils ont une meilleure résistance à l'abrasion et des coques, en cas de chute, pour protéger les articulations".

Le reportage France Bleu Maine de Yann Lastennet

"Limiter la vitesse à 80km/h : autant acheter des meules !"

Vincent et Anthony, deux motards normands, venus spécialement pour les 24h - Radio France
Vincent et Anthony, deux motards normands, venus spécialement pour les 24h © Radio France - yann lastennet

En revanche, il y a une évolution qui fait l'unanimité contre elle. " 80 km/h c'est impensable pour les motards " tonne Anthony. "On fabrique des motos de plus en plus puissantes. C'est pas pour rouler à 80". Vincent préfère en rire " Nous, on adore la mobylette. En la poussant un peu avec un bon carburateur, on la monte à 70km/h. A quoi, cela sert d'acheter une moto ? On va payer moins d'assurance si on rachète des meules". Que Vincent et Anthony se rassurent. Cette innovation là, il ne la verront pas , ce week-end, sur le circuit.