Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les abris bus de Nantes sont-ils anti-SDF ?

mercredi 13 février 2019 à 5:01 Par Willy Moreau, France Bleu Loire Océan

La fondation abbé Pierre organise ce mercredi soir la première cérémonie des "Pics d'Or", sorte de cérémonie des Oscars qui met en avant les villes françaises qui chassent les sans-abris de leur centre. Nantes et La Roche-sur-Yon font partie des nommés.

Ces bancs dans certains abris bus de Nantes sont jugés anti-SDF selon la fondation abbé Pierre.
Ces bancs dans certains abris bus de Nantes sont jugés anti-SDF selon la fondation abbé Pierre. © Radio France - Willy Moreau

Nantes, France

Nantes et La Roche-sur-Yon seront-elles primées ce mercredi soir ? Pour la première fois, la fondation abbé Pierre récompense de manière satirique les villes qui chassent le plus les SDF de leur centre. La capitale de la Loire-Atlantique est nommée dans la catégorie "Pic du dispositif le plus fourbe" pour des abris bus peu accueillants

Une barre prévue pour les personnes âgées

C'est un petit banc en acier, protégé de la pluie et à l'abris du vent. Impossible cependant de s'y allonger à cause d'une petite barre de fer rajoutée au milieu par la mairie de Nantes. 

La fondation abbé Pierre retient que ces dispositifs empêchent les sans-abri d'y dormir. L'association a ainsi retenu Nantes parmi les nommés de la catégorie "Pic du dispositif le plus fourbe"

La mairie conteste toutefois d'avoir une politique anti-SDF. Thomas Quero, adjoint au maire en charge de l'espace public, explique que ces barres ont été rajoutées à la demande de plusieurs associations nantaises : "Notamment de l'Association des Paralysés de France (APF). Ces poignées permettent aux personnes à mobilité réduite telles que les personnes âgées de s’asseoir et de se relever plus facilement"

Contactée, l'association APF confirme en avoir fait la demande. Quant à la taille des bancs jugée trop petite pour s'allonger correctement, la mairie explique que le mobilier est arrivé en l'état. Les abris bus ne seront donc pas démontés. 

La Roche-sur-Yon est nommée pour sa part dans la catégorie "Pic de l'arrêté anti-mendicité".