Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les actes homophobes ont augmenté de 78% en 2013

-
Par , France Bleu

Les actes homophobes ont fait un bond de 78% en 2013 en France par rapport à l'année précédente, selon le rapport annuel de SOS Homophobie publié mardi. L'association y voit une conséquence des débats sur l'ouverture du mariage aux homosexuels.

"La parole homophobe s'est totalement décomplexée" selon l'association
"La parole homophobe s'est totalement décomplexée" selon l'association

Insultes reçues sur internet, au bureau, dans la rue... Mais également menaces et agressions physiques. Tout ces actes homophobes ont "littéralement explosé" l'an dernier, selon le rapport publié lundi par SOS Homophobie.

Forte hausse sur internet

L'association a reçu 3.500 témoignages en 2013, ce qui représente une augmentation de 78% par rapport à l'année précédente. Les insultes représentent 39% des actes et les agressions physiques 6%. L'an dernier, une agression physique homophobe a été enregistrée tous les deux jours, soit une hausse de 54% par rapport à 2012.

L'association note aussi une "explosion" du nombre des témoignages homophobes liés à internet, "multipliés par près de trois" en un an (1.723 cas contre 656 en 2012). Déjà en hausse l'année dernière, le nombre des témoignages relatifs au milieu scolaire "continue aussi de croître" (+25%).

Le mariage gay, "victoire au goût amer"

"Nous pourrions nous réjouir du vote de la loi sur le mariage pour tou-te-s, (...) de ce nouveau pas vers l'égalité" , écrit l'association. Mais "cette victoire laisse un goût amer" car les "paroles décomplexées" entendues à l'occasion du débat "ont légitimé insultes et violences homophobes" .

"Ces derniers mois, la parole homophobe s'est totalement décomplexée, dans toutes les sphères de la société" , déplore en conclusion SOS Homophobie.

En décembre dernier, à Perpignan, un jeune homme a été condamné à neuf mois de prison ferme pour une agression homophobe dans la rue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess