Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les adieux au régiment de Spahis du colonel François-Xavier Héon

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Après deux ans à sa tête, le colonel François-Xavier Héon quitte le 1er régiment de Spahis de Valence. Il va officier à Paris, au sein de l'Inspection de l'Armée de Terre. Le colonel Charles-Emmanuel Daviet le remplace comme chef de corps à Valence.

Le colonel François-Xavier Héon salue les autorités civiles et militaires
Le colonel François-Xavier Héon salue les autorités civiles et militaires © Radio France - Nathalie Rodrigues

Valence, France

C'est la règle dans l'Armée : tous les deux ans, les régiments changent de commandement. Le colonel François-Xavier Héon serait bien resté plus longtemps : "on espère toujours qu'il y aura une exception à cette règle. On espère toujours pouvoir rester plus longtemps pour mener une oeuvre et continuer des projets qu'on a commencés. Mais la règle a bien été appliquée, je pars au bout de deux ans."

C'est la fin d'une "aventure exceptionnelle, d'une belle tranche de vie" dit le colonel Héon dans son discours. Quitter ce régiment est d'autant plus difficile qu'il a partagé une épreuve douloureuse avec ses hommes : la mort de l'adjudant Emilien Mougin et le maréchal des logis Timothé Dernoncourt en février 2018 au Mali. "Je les ai énormément cotoyés ici, ils étaient très proches de moi" souligne le colonel Héon, "j'ai fait mettre une plaque en leur mémoire ici. Nous avons célébré le premier anniversaire autour de cette plaque. Pour moi, cela a une signification forte. C'est très douloureux de quitter ces lieux."

Le colonel François-Xavier Héon est affecté à l'Inspection de l'Armée de Terre à Paris. Il inspectera les régiments de cavalerie. Il reviendra donc peut-être à Valence, mais pas avant deux ans au moins, pas pendant le mandat de son successeur direct. C'est une règle non écrite. Il espérait bien pouvoir emporter son burnous avec lui, en souvenir, même s'il ne le portera plus.

Le colonel Charles-Emmanuel Daviet, nouveau chef de corps

C'est le colonel Charles-Emmanuel Daviet qui a pris le commandement du 1er régiment de Spahis de Valence ce mercredi. A 42 ans, il connaît déjà les Spahis pour y avoir officié deux fois déjà : en 2003 comme commandant d'un escadron blindé et en 2013 comme chef du bureau opérations instruction.

Le colonel Charles-Emmanuel Daviet prend le commandement du 1er régiment de Spahis de Valence - Radio France
Le colonel Charles-Emmanuel Daviet prend le commandement du 1er régiment de Spahis de Valence © Radio France - Nathalie Rodrigues

Le colonel Daviet prend son poste avec "gravité" et "enthousiasme"

Il aura pour mission de renvoyer les spahis au Mali en septembre. Un escadron sera mobilisé à nouveau sur l'opération antiterroriste Barkhane : "c'est la première fois que le régiment retourne au Mali. Il a connu une épreuve, indéniable. Mais je pense pouvoir dire aujourd'hui qu'il en est ressorti plus fort, plus soudé, et plus déterminé que jamais." 

Le régiment sera aussi déployé au printemps 2020 au Liban, à Djibouti et en Côte d'Ivoire. Il continue également d'assurer des missions Sentinelle.