Société

Les agences postales communales ont 15 ans : quel bilan dans le Poitou ?

Par Alexandre Blanc, France Bleu Poitou lundi 9 mars 2015 à 6:00

Bureau de poste à horaires variables
Bureau de poste à horaires variables © Radio France - Alexandre Blanc

Depuis 15 ans, la Poste peut confier ses bureaux à des agents communaux. Les commerçants peuvent aussi tenir un "relais poste" depuis 2003. Dans la Vienne comme dans les Deux-Sèvres, la Poste a délégué la gestion de plus de la moitié de ses antennes.

Dans ses bureaux les moins fréquentés, en particulier en milieu rural, la Poste peut déléguer la gestion de ses services postaux et bancaires. Dans les Deux-Sèvres, sur 132 "points de contact" de la Poste, 53 sont encore gérés par l'enseigne. 89 sur 190 dans la Vienne. Confrontée à une baisse de son activité "courrier", la Poste retire son personnel de ses bureaux les moins rentables. Mais elle ne peut pas forcément les fermer. La loi oblige en effet qu'au moins 90% des habitants de chaque département vivent à moins de 5 km d'un bureau de poste, ou moins de 20 minutes de trajet en voiture. Alors l'entreprise se tourne vers les municipalités et les commerçants. Moyennant, une contre-partie financière, les guichets sont tenus par des agents municipaux, des boulangers, des épiciers, etc. 

Bureau de poste de Moncontour - Radio France
Bureau de poste de Moncontour © Radio France - Alexandre Blanc

Le bureau de poste insuffisamment rentable devient agence postale communale

À Moncontour, dans la Vienne, la direction du groupe a calculé que le bureau ne totalisait que 7 à 8 heures de travail effectif pour 28 heures d'ouverture par semaine. La Poste a donc placé la mairie face à un choix cornélien : voir les horaires d'ouverture réduits à 12 heures hebdomadaires ou bien accepter de reprendre le service. La municipalité y a vu une aubaine et envisage de confier l'agence postale à un agent communal. Pour l'adjoint en charge des services au public, Nicolas Turquois, c'est un moyen de garantir un niveau de service et des horaires d'ouverture à l'avenir. Derrière le guichet, l'agent n'attendra plus le client mais pourra s'atteler à d'autres tâches lors des périodes creuses, comme l'information des touristes. 

PRESENCE POSTALE ENRO

Maintenir la poste : avec quels moyens ? 

À Moncontour, la Poste prendra en charge l'équivalent d'un demi-temps plein pendant 9 ans, renouvelables une fois. L'enseigne finance également la formation du personnel communal. Plusieurs employés peuvent être formés pour assurer la continuité du service pendant les congès ou les arrêts-maladie. La municipalité envisage par ailleurs de racheter un bâtiment inoccupé depuis plusieurs années en plein coeur du bourg pour y installer sa future agence postale. Là encore, la Poste contribuera au frais. 

Pour une municipalité, intégrer le service postal au budget communal représente toutefois un effort certain, à l'heure où les dotations de l'Etat sont en baisse. La pérennité de la présence postale n'est pas davantage garantie avec les "relais poste" commerçants. Les habitants de Saint-Maurice-la-Fougereuse, dans les Deux-Sèvres, n'ont plus de guichet postal depuis que le boulanger qui assurait le service a mis la clé sous la porte. "Il y a un risque, reconnaît le conseiller général Jean-Louis Potiron, président de la commission de présence postale des Deux-Sèvres, mais cela donne une activité à des commerces qui en ont besoin en milieu rural et contribue à leur maintien". La mairie de Saint-Maurice-la-Fougereuse envisage finalement de reprendre le flambeau et d'ouvrir une agence communale.  

PRESENCE POSTALE SON