Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les agriculteurs de la Sarthe n'excluent pas de faire des actions devant les grandes surfaces avant Noël

mardi 21 novembre 2017 à 11:32 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Une délégation d'agriculteurs de la Sarthe de la FDSEA et des JA a rencontré les parlementaires du département. Au centre des discussions : les états généraux de l'alimentation. Les agriculteurs qui n'excluent pas de faire des actions devant les grandes surfaces avant Noël.

Manifestation d'agriculteurs sarthois / Illustration
Manifestation d'agriculteurs sarthois / Illustration © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

Au lendemain d'une rencontre avec les parlementaires sarthois, Denis Pineau, le président de la FDSEA en Sarthe était notre invité ce mardi. Pour lui, les réformes doivent aller plus vite et passer par ordonnance. Il n'exclut pas non plus certaines actions devant les grande surfaces avant les fêtes de fin d'année.

Interview de Denis Pineau, président de la FDSEA de la Sarthe du 21.11.2017

On reste vigilant sur les produits

"On va maintenir la pression sur la grande distribution parce que, on le voit bien, les opérations commerciales ont commencé"nous dit Denis Pineau, le président de la FDSEA en Sarthe, "et on va être très vigilant sur l'origine des produits. Aujourd'hui, on s'aperçoit qu'il y a des produits qui sont étiquetés viande française et qui n'ont pas tous les critères pour répondre à cette appellation. On est vigilant aussi sur les prix de vente de certains produits par rapport au prix de vente des producteurs, et ainsi voire s'il y a des marges abusives de la grande distribution".

Les états généraux de l'alimentation doivent aller plus vite

Une délégation de la FDSEA et des JA a donc rencontré pendant près de deux heures ce lundi les parlementaires sarthois. Aux abonnés absents : Stéphane Le Foll et Pascale Fontenel-Personne. Les agriculteurs ont alerté les élus sur la suite des états généraux de l'alimentation. Pour Denis Pineau, président de la FDSEA en Sarthe : "les propositions faites en octobre par Emmanuel Macron vont dans le bon sens puisque l'on parle de construction de prix différents avec tout d'abord le coût de production de l'agriculteur. Donc, ça c'est une bonne chose. Par contre, les négociations débutent aujourd'hui et se terminent fin janvier début février. Et pour nous, c'est trop long. Ce que l'on souhaiterait et ce que l'on a demandé aux parlementaires, c'est d'insister au près du gouvernement pour qu'il passe cette loi par ordonnance".